Astuces et conseils, Crédits et déductions, Travailleur autonome

Déductions d’impôt pour travailleurs autonomes

Que vos revenus proviennent exclusivement d’un travail autonome ou que vous ayez un emploi à temps plein et que vous gagniez des revenus à titre de travailleur autonome en parallèle, la Loi de l’impôt sur le revenu énonce des règles permettant de déduire une série de dépenses d’entreprise. Ces dépenses sont des nécessités qui réduisent ultimement votre revenu brut et les impôts que vous devez payer.  Ces règles se limitent à quelques éléments, ce qui signifie que l’Agence du revenu du Canada (ARC) est responsable de déterminer si la dépense a été engagée dans le but de gagner un revenu et si elle sera autorisée ou refusée.

Voici les principales déductions auxquelles vous pourriez avoir droit.

Dépenses de fonctionnement

Tout montant dépensé pour la gestion de votre entreprise est considéré comme une dépense d’entreprise et est déductible dans votre déclaration de revenus.

Voici une liste non exhaustive de dépenses d’entreprise :

  • frais de publicité;
  • frais de démarrage (y compris les intérêts et les frais sur l’argent emprunté pour l’entreprise);
  • frais de livraison ou d’expédition;
  • frais juridiques ou comptables ou autres honoraires professionnels semblables;
  • fournitures de bureau;
  • téléphone, cellulaire et Internet (pour l’entreprise);
  • services publics;
  • TurboImpôt.

Plus de détails ici sur le site de l’ARC.

Dépenses pour le bureau ou bureau à domicile

Si vous louez un bureau, vous pouvez déduire le loyer et les frais annexes pour ce local.

Si vous avez un bureau à domicile, vous pouvez en déduire les coûts.

Pour déterminer les dépenses relatives à votre bureau à domicile, calculez la taille de votre bureau sous forme de pourcentage de la superficie de votre domicile. Par exemple, si votre bureau à domicile fait 20 mètres carrés et votre domicile, 200 mètres carrés, votre bureau représente 10 % de votre domicile, ce qui signifie que vous pouvez déduire 10 % de vos intérêts hypothécaires ou de votre loyer, des services publics, de l’assurance habitation, des frais de vidéosurveillance, des réparations et des autres frais connexes dans votre déclaration de revenus de travailleur autonome (formulaire T2125).

Frais de représentation et de déplacement

Si vous vous rendez à un congrès, à une réunion ou à d’autres événements professionnels, vous pouvez déduire tous vos frais de déplacement, y compris les frais de transport public, les frais d’hôtel et les frais de conférence. Vous ne pouvez déduire que 50 % de vos frais de repas et de représentation.

Frais de véhicule

Si vous possédez un véhicule que vous utilisez exclusivement pour votre entreprise, vous pouvez déduire toutes les dépenses liées à ce véhicule.

Voici quelques exemples de dépenses liées à un véhicule d’entreprise que vous pouvez déduire dans votre déclaration :

  • essence;
  • assurances;
  • réparations;
  • stationnement.

Si vous utilisez votre véhicule à des fins professionnelles et personnelles, vous pouvez déduire un pourcentage de ces coûts en fonction de la fréquence d’utilisation du véhicule pour l’entreprise. Par exemple, si vous parcourez 25 000 kilomètres avec votre véhicule au cours d’une année d’imposition et que 5 000 de ces kilomètres sont effectués à des fins professionnelles, vous pouvez déduire 20 % de vos frais de véhicule de votre revenu de travail autonome.

En plus de connaître le kilométrage annuel total de votre véhicule, vous devez conserver un journal de bord de la distance parcourue à des fins professionnelles afin de bien déduire vos dépenses. Il est également très utile d’avoir un calendrier qui permet d’associer les entrées de votre journal de bord aux frais de déplacement et aux réunions avec les clients.

Dépenses déductibles souvent négligées par les travailleurs autonomes

Certaines petites dépenses d’entreprise sont souvent négligées. Bien qu’elles soient en elles-mêmes minimes, elles s’additionnent et influencent beaucoup l’impôt que vous devrez payer.

Exemples de dépenses d’entreprise souvent oubliées :

  • frais bancaires sur le compte bancaire de votre entreprise, y compris le coût des chèques;
  • cotisations annuelles pour les organisations commerciales ou professionnelles;
  • stationnement;
  • primes des régimes privés d’assurance-maladie pour vous et vos employés;
  • intérêts sur les paiements de véhicules;
  • fournitures de nettoyage pour un bureau à domicile;
  • déductions pour créances irrécupérables ou frais de recouvrement des soldes qui vous sont dus.

Répercussions de la COVID-19 sur les travailleurs autonomes

De nombreuses entreprises ont souffert de la pandémie de COVID-19. Les travailleurs autonomes doivent surmonter les difficultés que comporte le financement et la gestion de leur entreprise, la location et le paiement des employés à distance, entre autres. L’ARC offre des prestations pour aider les entreprises en ces temps difficiles, notamment la PCU, la SSUC ou le CUEC.
Si votre revenu gagné au cours des 12 mois précédant votre demande de prestation canadienne d’urgence (PCU) était d’au moins 5 000 $, vous recevrez une prestation imposable de 2 000 $ toutes les 4 semaines, tant que votre revenu au cours de ces 4 semaines est inférieur à 1 000 $. Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire pour demander un prêt commercial sans intérêt, envisagez le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC). L’ARC offre une autre prestation appelée subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) pour couvrir une partie du salaire de vos employés afin d’éviter les mises à pied.

Si vous louez un local pour votre PME, vous pouvez demander un report de loyer à votre propriétaire. Le gouvernement a interdit les expulsions pendant la pandémie pour aider les locataires dans la plupart des provinces. L’ARC fournit une autre aide par l’intermédiaire de l’AUCLC, qui couvre une partie du loyer des propriétaires de PME.

Pour en savoir plus sur les autres mesures d’urgence de l’ARC, rendez-vous ici.

Le seul logiciel d’impôt et les seuls services complets de préparation de déclarations de revenus pour travailleurs autonomes au Canada

Les travailleurs autonomes peuvent s’éviter bien des questions en ayant recours à un logiciel de préparation de déclarations de revenus adapté à leur situation. Avec ses instructions étape par étape et ses guides faciles à suivre, TurboImpôt Travailleur autonome est le choix parfait pour les propriétaires de PME. TurboImpôt Travailleur autonome Revue-conseils est le tout dernier logiciel offert spécialement aux travailleurs autonomes avec des réponses aux questions en direct et la vérification de votre déclaration par un expert fiscal avant qu’elle ne soit soumise à l’ARC. Les Canadiens qui ne veulent rien savoir de faire leur déclaration eux-mêmes peuvent compter sur le service complet pour les travailleurs autonomes* qui assure la production de votre déclaration sans même que nous n’ayez à sortir de chez vous.

* TurboImpôt en direct Service complet™ n’est pas offert au Québec.