Crédits et déductions

Les intérêts sont-ils déductibles?

Certains intérêts que vous payez sur vos prêt hypothécaire, prêts ou cartes de crédit peuvent est déduits dans votre déclaration de revenus. C’est la façon dont vous utilisez l’argent emprunté qui détermine si les intérêts sont déductibles. Les intérêts que vous payez sur l’argent que vous utilisez pour générer des revenus peuvent être déductibles selon les critères de l’ARC. Vous devez effectuer le suivi de vos dépenses afin de pouvoir déduire les montants d’intérêt correspondant que vous pouvez déduire.


Emprunter pour gagner un revenu

Selon Ivan Baliello, CPA, CA de Hudson, Québec, les intérêts gagnés sur un emprunt effectué dans le but d’investir ou les revenus d’entreprise sont en général déductibles. Tandis que d’autres intérêts ne le sont pas. « Les intérêts hypothécaires ne sont normalement pas déductibles, » dit-il, « mais si vous utilisez une partie de cet argent pour votre entreprise, celle-ci peut être déduite. » Les intérêts gagnés sur de l’argent utilisé à des fins personnelles, comme pour des vacances ou l’épicerie, ne sont pas déductibles.


Revenu d’entreprise

Lorsque vous exploitez une entreprise, il peut vous arriver d’emprunter de l’argent pour acheter des équipements, maintenir l’exploitation ou financer une expansion. Vous pouvez prendre une marge de crédit, obtenir un prêt ou utiliser votre carte de crédit pour vos achats. Les intérêts chargés sur ces fonds peuvent être déduits de votre revenu d’entreprise. Si celle-ci subissait une perte, vous pourriez alors les déduire de n’importe quel autre revenu que vous gagnez. Tous les intérêts que votre entreprise paie pour financer ses opérations sont déductibles.


Revenu de placements

Si vous empruntez de l’argent pour faire des placements, les intérêts perçus sont déductibles. Tant que vos placements génèrent des revenus comme des dividendes ou des intérêts, ou si raisonnablement, vous vous attendez à ce qu’ils génèrent du revenu, vous pouvez réduire l’intérêt de votre prêt du revenu total. Les gains en capital ne sont pas considérés comme des revenus aux fins de cette déduction. Si vous empruntez pour investir uniquement dans des actions qui ne versent pas de dividendes et que vous comptez sur les gains en capital, les intérêts ne sont pas déductibles.


Revenu de propriétés

Les intérêts sur un prêt hypothécaire que vous utilisez pour acheter un bien sont déductibles si vous obtenez des revenues de location de cette propriété. Même si vous habitez dans cet immeuble, tant que vous en louez une partie, une portion des intérêts est déductible. Lorsque vous vendez le bien immobilier et utilisez les recettes pour rembourser le prêt, vous n’avez plus d’intérêt à déduire. Toutefois, si vous le vendez à perte et que vous ne pouvez pas rembourser le prêt, les intérêts résiduels restent déductibles, même si vous ne possédez plus la propriété.


Conservation de registres

Le plus important en matière de déduction des intérêts est de tenir des registres qui prouvent que vous avez utilisé l’argent emprunté pour réduire vos revenus. Vous devez conserver les reçus ou les chèques annulés pour prouver que vous avez utilisé cet argent dans votre entreprise ou pour acheter des obligations ou des actions. Pour les dettes de cartes de crédit, il est bien avisé d’utiliser une carte réservée à vos dépenses professionnelles. Les relevés serviront à déduire tous les intérêts cumulés sur cette carte.


Maximisation des intérêts déductibles

Vous pouvez réduire vos impôts en vous assurant d’utiliser l’argent comptant pour des fins personnelles et les prêts pour générer du revenu. Par exemple, si vous avez de la liquidité et que vous souhaitez investir, c’est une bonne idée d’utiliser l’argent comptant pour payer vos cartes de crédit ou prêt personnel, puis emprunter un montant équivalent pour votre investissement. Vous réduisez ainsi le montant des intérêts que vous payez sur vos cartes de crédit et prêts personnels et vous le remplacez par des intérêts que vous payez sur des prêts pour investissement. Vous pouvez ensuite déduire les intérêts sur l’argent emprunté pour vos placements et réduire vos impôts globaux.


Références et ressources