Crédits et déductions

Comment déduire vos frais médicaux

Selon CBC News, le crédit d’impôt pour frais médicaux est l’un des crédits d’impôt non remboursable les plus négligés. Bien que la majorité des Canadiens soient au courant de l’existence du crédit d’impôt pour frais médicaux, beaucoup d’entre eux ne conservent pas les reçus nécessaires ou ne font pas de suivi des frais. Ce crédit d’impôt peut également s’appliquer pour votre époux, votre conjoint de fait et vos enfants de moins de 18 ans. Vous pouvez également réclamer des frais médicaux pour vos personnes à charge et les personnes à charge de votre époux ou conjoint de fait comme les parents, grands-parents, frères, sœurs, oncles, tantes, neveux et nièces. Un partie du crédit provient du gouvernement fédéral, et un montant moins important est alloué par les gouvernements provinciaux et territoriaux.

Déductions admissibles

Sur son site Web, l’Agence du revenu du Canada a dressé une liste des frais déductibles admissibles. Les documents justificatifs dont vous aurez besoin pour utiliser la déduction accompagnent la liste. Ils comprennent, les reçus, ordonnances, registres de kilométrage et preuves d’invalidité. La liste n’est pas exhaustive et comprend notamment les membres artificiels, les climatiseurs, les dispositifs pour salle de bain, les moniteurs pour bébé, les béquilles, les systèmes de contrôle de l’environnement, la marihuana à des fins médicales, les animaux d’assistance et l’oxygène. Si les frais ont engagés pour vous et votre époux, conjoint de fait ou enfant à charge de moins de 18 ans, vous pouvez entrer votre réclamation à la ligne 330 de votre déclaration. S’ils concernent d’autres personnes à charge, ils peuvent être réclamés à la ligne 331. L’ARC vous permet d’utiliser la période de dépenses de 12 mois la plus avantageuse dans votre situation, à condition qu’elle se termine pendant l’année d’imposition en cours.

Déductions non admissibles

Le site Web de l’ARC présente un grand nombre de dépenses inadmissibles pour le crédit d’impôt pour frais médicaux. Les plus courantes sont celles qui concernent les médicaments en vente libre, même avec une ordonnance, les frais d’adhésion à un centre de conditionnement, les chirurgies esthétiques, les primes versées à un régime d’assurance-maladie, les services de livraison-lavage de couches et les systèmes personnels de réponse. Le fait de les inclure à votre déclaration n’entraîne aucune pénalité; cependant, elles ne sont pas déductibles. La liste comporte toutefois quelques exceptions. Par exemple, si une dépense est nécessaire pour une chirurgie reconstructive en raison d’une anomalie congénitale, d’un accident ou d’une maladie, elle pourrait être autorisée.

Remplir le formulaire

Vous pouvez demander le montant total des frais médicaux admissibles que vous, votre époux ou votre conjoint de fait avez payés dans votre déclaration. Votre crédit d’impôt est obtenu en choisissant le montant le moins élevé entre le pourcentage préétabli ou un montant fixe. Vous voudrez peut-être comparer votre déclaration avec celle de votre époux ou conjoint de fait. Dans certains cas, il pourrait être plus avantageux de laisser cette personne réclamer le crédit plutôt que de le réclamer vous-même. Réclamez ce montant également sur votre formulaire provincial ou territorial. Le crédit est obtenu et appliqué en utilisant une méthode similaire. Si vous produisez votre déclaration par voie électronique, conservez tous les documents justificatifs au cas où l’ARC demanderait à les voir. Si vous produisez votre déclaration par la poste, annexez tous les documents justificatifs à votre déclaration, y compris les numéros d’assurance sociale de chaque aidant rémunéré.

Déductions omises le plus souvent

De nombreux crédits d’impôt pour frais médicaux admissibles sont négligés chaque année selon Ronald Watson, comptable agréé à Fort Erie. « Parmi les plus courants, on retrouve les frais de déplacement pour se rendre au traitement et en revenir, particulièrement dans le cas des traitements de chimiothérapie et d’autres thérapies reliées au cancer, souligne M. Watson. Vous pouvez également réclamer les frais remboursables, comme le kilométrage, les repas et l’hébergement du conducteur ou de la personne soignante. Mais assurez-vous de maintenir un registre de kilométrage. Dans certaines circonstances, un taux fixe pourra vous être accordé, » mentionne-t-il. Parmi les autres dépenses négligées, on retrouve la nourriture, le logement et les services vétérinaires pour les chiens d’assistance, les filtres à air des climatiseurs, le montant payé à un médecin pour remplir un certificat d’invalidité, les sous-vêtements ou couches jetables pour les personnes incontinentes et la nourriture sans gluten pour les personnes souffrant d’une intolérance au gluten.