ARC et Revenu Québec, Crédits et déductions, Éducation

Demander des intérêts de prêt étudiant sur votre déclaration de revenus

Déclarer les intérêts payés sur un prêt étudiant

L’Agence du revenu du Canada reconnaît que le remboursement des prêts étudiants peut être financièrement difficile dans certains cas. Pour aider à alléger une partie de ce fardeau, l’ARC offre une déduction pour les versements d’intérêts payés sur les prêts étudiants admissibles.

Il y a beaucoup de variables, mais TurboImpôt en ligne peut vous aider à calculer cette déduction. Si le calcul de déductions de ce genre dépasse vos capacités, optez pour TurboImpôt en direct Revue-conseils et obtenez de l’aide et des conseils illimités tout en faisant vos impôts, plus une révision finale avant de produire votre déclaration. Vous pouvez aussi choisir le TurboImpôt en direct Service complet pour que l’un de nos experts remplisse votre déclaration du début à la fin. (Service Complet n’est pas disponible pour les résidents du Québec)

Intérêts admissibles

L’ARC vous autorise à demander dans votre déclaration de revenus un crédit pour les intérêts payés sur de nombreux prêts d’études postsecondaires. Cependant, certaines restrictions s’appliquent aux types de prêts admissibles :

  1. Vous ne pouvez pas demander un crédit pour les intérêts découlant de prêts personnels ou de marges de crédit, même si vous avez utilisé ces sommes pour payer des études postsecondaires. De plus, vous ne pouvez pas demander un crédit pour les intérêts payés sur les prêts étudiants accordés par des banques étrangères.
  2. En effet, vous ne pouvez déclarer que les intérêts versés sur les prêts étudiants accordés en vertu de la Loi fédérale sur les prêts aux étudiants, de la Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants ou de programmes provinciaux ou territoriaux semblables.
  3. Si vous avez combiné tous vos prêts admissibles et non admissibles, vous ne pouvez pas demander un crédit pour les intérêts payés sur les prêts étudiants. Par exemple, si vous payez des études universitaires au moyen d’une marge de crédit hypothécaire, il ne s’agit pas d’un prêt admissible : vous ne pouvez donc pas déclarer les intérêts versés sur la marge de crédit comme s’il s’agissait d’intérêts sur des prêts étudiants.

Les crédits d’impôt non remboursables

Vos intérêts payés sur les prêts étudiants déclarés à la ligne 31900, avec les autres crédits non remboursables déclarés aux lignes 30000 à 33500 de votre déclaration de revenus et de prestations vous donnent un total de 15 % de réduction sur vos impôts

Les crédits d’impôt non remboursables sont conçus pour réduire à zéro votre impôt à payer (impôts appliqués sur votre revenu imposable de la Partie B de votre déclaration de revenus et de prestations). Toutefois, ceux-ci ne produisent pas un montant négatif ou un remboursement. Autrement dit, ils ne réduisent pas votre impôt fédéral net en deçà de zéro. Tout montant négatif sera rejeté.

Par exemple :

Nadine a un total de 3 000 $ en crédit d’impôt non remboursable (après l’application du taux de 15 %). Elle doit 2 000 $ en impôts après l’application du taux d’imposition sur son revenu total.

Son impôt fédéral net sera de :

2 000 $ – 3 000 $ = 0 $

1 000 $ de ses crédits d’impôt non remboursables seront perdus

Tirer le maximum de sa demande de crédit pour intérêts payés sur les prêts étudiants

Les intérêts payés sur les prêts étudiants n’ont pas besoin d’être demandés l’année où ils ont été payés. L’ARC vous permet d’accumuler 5 années de paiements d’intérêts et d’en faire la demande lors d’une seule année. Comme vous ne pouvez pas obtenir un remboursement seulement grâce aux intérêts payés sur vos prêts étudiants, n’en faites pas la demande lors d’une année où vous n’avez pas d’impôt à payer. Il est donc conseillé de conserver ce montant et de le reporter à une année ultérieure.

Par exemple, si l’intérêt versé sur vos prêts étudiants pour la dernière année d’imposition correspond à 500 $, mais que vous n’avez pas d’impôt à payer, il est inutile de demander ce crédit. Il vaut mieux le déclarer l’année suivante ou celle d’après et l’utiliser pour compenser l’impôt à payer les années où vous toucherez peut-être un revenu supérieur.

Produire vos déclarations

Voici comment demander le crédit d’impôt non remboursable pour les intérêts payés sur les prêts étudiants :

  • Indiquez à la ligne 31900 de votre déclaration de revenus le montant d’intérêts admissibles que vous avez payé.
  • Demandez un crédit provincial ou territorial correspondant, le cas échéant. Vous pouvez demander ces crédits en entrant le montant de vos intérêts payés sur les prêts étudiants à la ligne 5852 de votre déclaration de revenus provinciale, alors que les résidents du Québec doivent entrer ce montant à la ligne 385 de leur formulaire TP1.

Si vous produisez électroniquement votre déclaration de revenus, conservez tous vos reçus de paiements et d’intérêts versés dans vos dossiers. Si vous produisez votre déclaration sur papier, veuillez joindre les renseignements correspondants à celle-ci.