Étudier à l’université peut représenter une étape importante lorsque vous vous préparez à votre future carrière. Vous devez peut-être demander des prêts étudiants pour couvrir le coût de vos études, mais l’investissement que vous faites dans votre éducation vous rapportera certainement sur le long terme. Par chance, les prêts étudiants sont pris en considération aux fins de l’impôt, et vous pouvez demander la déduction des intérêts payés sur des prêts admissibles à titre de crédit d’impôt non remboursable dans votre déclaration de revenus!

Quels sont les critères d’admissibilité aux prêts étudiants?

Les gouvernements fédéraux et provinciaux collaborent afin d’offrir des prêts et des bourses aux étudiants qui en ont besoin. Le programme canadien de prêts aux étudiants est offert aux citoyens canadiens, aux résidents permanents et aux personnes protégées qui répondent aux exigences relatives à la charge de cours.

Les exigences et les seuils sont différents pour les étudiants à temps plein, les étudiants à temps partiel et les étudiants handicapés.

Quels types de prêts sont admissibles au crédit?

Vous pouvez demander la déduction des intérêts sur vos prêts étudiants seulement si le prêt vous a été accordé en vertu des lois suivantes :

  • la loi fédérale sur les prêts aux étudiants;
  • la loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants;
  • la loi sur les prêts aux apprentis; ou
  • une loi semblable adoptée par le gouvernement de votre province ou de votre territoire.

Vous ne pouvez pas demander la déduction si le prêt a été accordé par une autre institution ni si vous avez consolidé votre prêt étudiant avec d’autres dettes.

Comment demander la déduction des intérêts payés sur mes prêts étudiants?

Les prêts étudiants admissibles au crédit d’impôt sont administrés par le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux, mais sont octroyés par des banques ou d’autres sources. Le prêteur vous enverra un relevé annuel indiquant le montant des intérêts accumulés sur votre prêt. C’est ce montant que vous devez entrer dans votre déclaration de revenus.

Contrairement à d’autres crédits et déductions relatives aux études, vous ne pouvez pas transférer ce crédit à votre époux ou conjoint ou à un autre membre de votre famille. Même si votre père ou votre mère vous aide à couvrir les intérêts, vous êtes la seule personne qui peut en demander la déduction dans votre déclaration de revenus.

Que se passe-t-il si mon impôt à payer est nul?

  • La déduction des intérêts payés sur les prêts étudiants est un crédit non remboursable,
  • Ce qui signifie qu’il ne peut pas servir à obtenir un remboursement.
  • Vous pouvez seulement l’utiliser pour réduire votre montant d’impôt à payer jusqu’à zéro.

Si vous êtes un étudiant type et que votre revenu imposable n’est pas très élevé (parce que vous êtes trop occupé à étudier pour travailler!), vous pourrez probablement réduire votre montant d’impôt fédéral jusqu’à zéro grâce aux exemptions de base, à l’impôt retenu sur vos chèques de paie et aux autres crédits et déductions auxquels vous êtes admissibles.

Dans ce cas, vous pouvez reporter les intérêts à une année ultérieure pour les déduire lorsque vous gagnerez un revenu plus important. Vous pouvez reporter tout intérêt payé sur les prêts étudiants dont la déduction n’a pas encore été demandée à l’une des cinq années suivantes. Assurez-vous que vos documents à cet effet sont en ordre.

Les logiciels TurboImpôt offrent un guide par étapes facile à suivre aux étudiants et aux nouveaux diplômés pour déclarer leurs revenus (s’ils en ont) et les intérêts payés sur leurs prêts étudiants. Si vous avez besoin d’aide, considérez TurboImpôt en direct Revue-conseils. Ce logiciel vous offre des conseils fiscaux illimités pendant que vous faites vos impôts et une révision finale avant de produire votre déclaration de revenus. Ou, choisissez TurboImpôt en direct Service complet* pour que l’un de nos experts remplisse votre déclaration du début à la fin.

*TurboImpôt en direct Service complet n’est pas disponible au Québec.