Astuces et conseils

Les gains de loterie ou de tirages au sort sont-ils imposables au Canada?

Tout le monde rêve de gagner à la loterie ou de rafler la grosse cagnotte au casino. Mais vous vous demandez peut-être quelle portion du montant s’envolera en impôts. J’ai une bonne nouvelle pour vous : au Canada, vos gains sont généralement exempts d’impôt!

Loteries

Les gains d’une loterie canadienne comme la Lotto Max ou la 6/49 sont considérés comme des gains fortuits qui ne sont pas soumises à l’impôt.

Même les gains d’un tirage ou d’une loterie parrainée par un organisme de bienfaisance sont généralement exempts d’impôt. Tout, du tirage 50-50 de votre équipe de hockey locale aux bons de voyage des Grands Frères et Grandes Sœurs, est inclus dans la catégorie des gains fortuits et n’est donc pas soumis à l’impôt.

Toutefois, bien que l’Agence du revenu du Canada (ARC) n’impose pas les gains eux-mêmes, vous devrez peut-être payer des impôts sur tout revenu généré par l’argent si vous faites des placements dans un compte non enregistré.

Par exemple :

  • Si vous placez votre prix de loterie à la banque, les intérêts perçus sur ce compte seront imposables.
  • Si vous placez une partie de vos gains dans des actions ou des fonds communs de placement, tous les dividendes gagnés sur ces placements seront imposables. C’est aussi le cas des gains en capital que vous pouvez réaliser lorsque vous cédez ou vendez les placements.

C’est pourquoi, si vous prévoyez placer vos gains, vous devriez envisager un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) si vous avez la marge nécessaire pour faire le placement en question. L’article de TurboImpôt sur le paiement des impôts sur les placements en dit plus long sur le sujet.

Casinos

Si vous vous remplissez les poches dans un casino canadien, vos gains seront traités de la même manière que ceux des autres loteries et restent généralement exempts d’impôt.

Cependant, au cours des dernières années, l’ARC a commencé à vouloir identifier les joueurs professionnels, leurs « gains » étant considérés pour elle comme des revenus d’entreprise et donc étant imposables tout comme pour n’importe quelle autre entreprise. En contrepartie, les joueurs professionnels peuvent déduire des dépenses d’entreprise. En théorie, les joueurs professionnels devraient également pouvoir déclarer leurs pertes comme des pertes d’entreprise, mais l’ARC ne le permet habituellement pas.

Concours au travail

Les prix remportés au travail ne sont pas toujours exempts d’impôt.

Les récompenses en espèces ou en quasi-espèces comme les cartes-cadeaux sont presque toujours considérées comme des avantages liés à l’emploi qui sont imposables. Autrement dit, la récompense sera considérée comme faisant partie de vos revenus et doit être déclarée dans votre T4 – État de la rémunération payée à la case 40. Votre employeur déduira l’impôt sur le revenu, les cotisations au Régime de pensions du Canada et, dans certains cas, les cotisations à l’assurance-emploi sur ce type de prix ou de récompense.

Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas…

Les règles exposées ci-dessus ne s’appliquent qu’aux gains de sources canadiennes. Si vous aimez parier ou jouer à des loteries aux États-Unis, les règles qui s’appliquent sont différentes même si vous n’êtes pas citoyen états-unien.

L’Internal Revenue Service considère que tous les gains sont imposables. Si vous gagnez à une loterie états-unienne, vous devrez remplir une déclaration de revenus aux États-Unis et payer des impôts sur le prix remporté. Si vous touchez le gros lot dans un casino, une bonne partie du gain sera retenue par le casino afin que vous respectiez vos obligations fiscales avant même que vous ne quittiez le pays.

Même chez vous, si vous jouez sur un site de poker en ligne états-unien, tout gain ou prix sera considéré comme un revenu états-unien et imposé en conséquence.