Astuces et conseils, Crédits et déductions, Familles

Déductions d’impôt pour les familles : Que puis-je déduire?

Jusqu’à présent, être mère a été l’expérience la plus formidable de ma vie, malgré toutes les nuits blanches. C’est un rôle qui exige également beaucoup de dépenses. D’après une étude menée en 2017 par le magazine MoneySense, il coûte en moyenne 13 537 $ par année pour élever un enfant jusqu’à l’âge de 18 ans. Pour compenser ces coûts, l’Agence du revenu du Canada (ARC) offre aux familles plusieurs façons d’économiser de l’argent grâce aux déductions et aux crédits.

Déduction pour frais de garde d’enfants

La garde d’enfants est une déduction du revenu brut que vous pouvez demander si vous utilisez les services d’une garderie ou d’une gardienne pendant que vous travaillez ou que vous êtes aux études. Certains plafonds annuels varient avec l’âge de chaque enfant et, si vous avez un enfant handicapé, un plafond supérieur pourrait s’appliquer. Il est nécessaire d’obtenir l’autorisation de l’ARC pour demander le crédit.

Vous pouvez demander les frais de garde d’enfants engagés dans l’année d’imposition suivants :

  • Aidants tels que des gouvernantes ou des gardiennes
  • Écoles prématernelles ou garderies
  • Établissements scolaires offrant des services de garde d’enfants
  • Camps de jour dont le but premier est d’offrir des services de garde d’enfants
  • Pensionnats, écoles de sports ou camps offrant des services d’hébergement

Vous pouvez également déduire les frais de publicité ou d’agence de placement engagés pour trouver un spécialiste en services de garde d’enfants. Cliquez sur ce lien pour obtenir de plus amples renseignements sur d’autres déductions pour frais de garde d’enfants.

Il important de noter que si vous rémunérez un particulier – comme une gouvernante ou une gardienne – pour des services de garde d’enfant, vous devez fournir son numéro d’assurance sociale, ainsi que tous les reçus connexes. Il est recommandé de demander cette information à l’avance et de ne pas attendre à la fin de l’année.

Toutefois, il y a une limite au montant que vous pouvez déduire. En 2017, les plafonds sont les suivants :

  • 8 000 $ par enfant de moins de sept ans
  • 5 000 $ par enfant âgé de sept à 16 ans
  • 11 000 $ pour les enfants à charge ayant une déficience mentale ou physique qui ont droit au crédit d’impôt pour personnes handicapées
  • 5 000 $ pour les enfants de plus de 16 ans ayant une déficience mentale ou physique qui n’ont pas droit au crédit d’impôt pour personnes handicapées et qui sont toujours à votre charge

Pour les pensionnats ou les colonies de vacances qui offrent des services d’hébergement et de garde d’enfants, vous pouvez demander jusqu’à concurrence de :

  • 200 $ par semaine pour un enfant de moins de sept ans
  • 125 $ par semaine pour un enfant âgé de sept à 16 ans
  • 275 $ par semaine pour un enfant handicapé admissible

Crédits transférés et mis en commun

Dans certains cas, les crédits d’impôt n’ont aucune incidence sur la déclaration du contribuable, notamment lorsqu’ils sont déjà en cours de remboursement. Dans le cas des familles, beaucoup de ces crédits — tous ou la portion en surplus — peuvent être transférés à un autre membre de la famille.

Les crédits d’impôt pour frais de scolarité peuvent être déduits ou reportés à une année suivante par l’étudiant. Ils peuvent également être transférés aux parents, aux grands-parents ou au conjoint de l’étudiant, ou bien aux parents ou aux grands-parents du conjoint de l’étudiant.

Les frais médicaux peuvent être déclarés sur le montant total de la famille. Pour être admissibles, les dépenses doivent dépasser le seuil actuel établi par l’ARC ou représenter 3 % du revenu net, soit le moindre des deux montants.

TurboImpôt permet aux couples de préparer et de transmettre facilement leurs déclarations en les guidant étape par étape pour veiller à ce qu’ils ne manquent aucun crédit ni déduction. Vous êtes donc assuré d’obtenir le remboursement maximal.