Astuces et conseils, Économies et placements

Quel est le meilleur choix : REER ou CELI?

Les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et les comptes d’épargne libre d’impôt (CELI) sont des moyens de placement qui comportent tous deux une composante libre d’impôt. Avant de décider s’il vaut mieux placer des fonds dans un de ces comptes ou dans les deux, il est important de connaître les similitudes et les différences entre les deux et de les comparer à votre situation particulière.

Franchise d’impôt ou imposition différée?

Les CELI sont exempts d’impôt, ce qui signifie que, si vous cotisez à votre CELI, vous pouvez cotiser jusqu’à la limite maximale, qui est de 6 000 $ pour 2019.Si vos cotisations à un CELI dépassent le montant maximum permis, vous vous exposez à des pénalités, et si vous retirez de l’argent d’un CELI, vous pouvez verser d’autres fonds à n’importe quel moment jusqu’à la limite maximale. Si vous décidez de retirer des fonds de votre CELI, il n’y a aucune incidence fiscale.

En revanche, les cotisations à un REER sont assujetties à l’imposition différée, ce qui signifie que vous payez non seulement de l’impôt sur les fonds que vous retirez de votre épargne-retraite, mais que si vous retirez des fonds avant l’âge de 71 ans, dans la plupart des cas, vous n’avez pas la possibilité de remettre ces fonds dans votre compte, car vous perdez ces droits à cotisation.

L’objectif du REER est d’offrir aux Canadiens la possibilité d’épargner en vue de leur retraite en mettant de l’argent de côté au moment où leurs revenus sont plus élevés que lorsqu’ils retireront leurs fonds, à 71 ans.

Lorsque vous cotisez à un REER, le gouvernement vous accorde une déduction fiscale qui réduit les impôts dus ou augmente les remboursements. Ainsi, en plus de mettre de l’argent de côté pour leur retraite, les Canadiens bénéficient d’une réduction d’impôt.

Si vous prévoyez retirer une partie ou la totalité de vos placements avant la retraite, un CELI est probablement une meilleure option pour vous. Nous nous sommes associés à Wealthsimple pour vous aider à ouvrir un compte CELI aujourd’hui (vous recevrez même 50 $ à l’ouverture d’un nouveau compte).

Quel est le montant maximal que vous pouvez cotiser à votre CELI pour 2019?

Lancé en 2009, le CELI est maintenant offert par de nombreuses institutions financières, voire la plupart. Le CELI permet à tout Canadien âgé de 18 ans et plus d’économiser ou de placer de l’argent dans un compte en franchise d’impôt. Par « en franchise d’impôt », nous entendons essentiellement que vous ne payez pas d’impôt lorsque vous faites de l’argent dans votre CELI. Cela s’applique à des choses comme les paiements d’intérêts, les dividendes en actions ou les gains en capital.

Cependant, toute bonne chose a ses limites. Dans le cas du CELI, il y a un montant maximum qu’on peut déposer chaque année. Actuellement, ce plafond annuel est fixé à 6 000 $.  Heureusement, votre cotisation totale est cumulative, alors les sommes inutilisées peuvent être reportées d’une année à l’autre. Le montant que vous pouvez cotiser va donc augmenter chaque année, que vous déposiez de l’argent dans le compte ou non.

Année Plafond annuel du CELI Plafond cumulatif du CELI
2009 5 000 $ 5 000 $
2010 5 000 $ 10 000 $
2011 5 000 $ 15 000 $
2012 5 000 $ 20 000 $
2013 5 500 $ 25 500 $
2014 5 500 $ 31 000 $
2015 5 500 $ 41 000 $
2016 5 500 $ 46 500 $
2017 5 500 $ 52 000 $
2018 5 500 $ 57 500 $

Autres déductions d’impôt liées au REER

Si vous avez versé le maximum de cotisations à votre REER, vous pouvez également cotiser au REER de votre conjoint et déduire ces cotisations de votre déclaration de revenus. Même si cette déduction fiscale ne donne pas droit à un remboursement d’impôt sur le revenu, elle peut faire baisser votre impôt à payer. Le montant total de votre cotisation est soustrait de vos revenus bruts, ce qui diminue votre revenu imposable, c’est-à-dire le montant sur lequel vous payez des impôts.

Le REER de conjoint constitue un excellent moyen de réduire davantage le montant de l’impôt à payer à la retraite, en particulier lorsque l’un des époux ou conjoints de fait a un revenu beaucoup plus élevé, parce que le montant total des REER sera un peu plus équilibré à la retraite, ce qui signifie que la personne dont le revenu est le plus élevé sera potentiellement assujettie à des taux d’imposition moins élevés.

Les cotisations au CELI, en revanche, ne donnent lieu à aucune déduction sur votre déclaration de revenus annuelle.

Les Canadiens qui cherchent à obtenir une déduction peuvent trouver que le REER leur convient mieux. Vous pouvez même ouvrir un nouveau compte aujourd’hui avec Wealthsimple et ainsi recevoir 50 $.

Options supplémentaires

Les REER présentent d’autres options qui pourraient vous intéresser et vous aider à décider quel moyen de placement utiliser.   Les fonds cotisés au REER peuvent être retirés sans pénalité dans deux cas spécifiques : le Régime d’accession à la propriété et le Régime d’encouragement à l’éducation permanente. Ces deux régimes vous permettent de retirer des fonds et de rembourser les montants au fil du temps.  Si vous souhaitez acheter votre première habitation, vous pouvez retirer jusqu’à 25 000 $ de vos cotisations à un REER admissibles sans pénalité, puis rembourser le montant retiré de votre REER sur les 15 prochaines années. De la même façon, le Régime d’encouragement à l’éducation permanente permet aux contribuables de retirer jusqu’à 10 000 $ par an pendant deux ans, afin que votre époux ou vous-même puissiez suivre une formation ou faire des études à temps plein. La période de remboursement définie pour un REEP est de dix ans.

Les CELI n’offrent pas d’options supplémentaires.  Il suffit de cotiser et de retirer en respectant les limites permises.

Si vous n’êtes pas sûr de savoir quel plan d’épargne vous convient le mieux, pensez aux raisons pour lesquelles vous épargnez.  Placez-vous de l’argent dans un REER afin de réduire votre impôt à payer et mettre de l’argent de côté en vue de la retraite, ou épargnez-vous en vue d’acheter un chalet ou un bateau?  Vous avez peut-être l’intention de retourner aux études ou d’acheter votre première maison, ou peut-être ne savez-vous pas si vous aurez besoin de l’argent et souhaitez bénéficier d’avantages fiscaux. Dans les exemples ci-dessus, vous devez examiner l’option REER, l’option CELI ou les deux options et peser le pour et le contre de chacune.

Offre d’une durée limitée

Commencez à épargner et à gagner de l’argent dès maintenant en payant des frais minimes avec un REER ou un CELI de Wealthsimple. Ouvrez un REER ou un CELI de Wealthsimple et obtenez des déclarations optimisées pour une fraction du coût exigé par les grandes institutions bancaires. De plus, il ne vous faut que cinq minutes pour ouvrir un compte ou effectuer le transfert de votre REER (Wealthsimple assumera les frais de transfert pour tous les comptes de plus de 5 000 $) ou de votre CELI. Ouvrez un compte Wealthsimple dès aujourd’hui et obtenez 50 $ en prime.