Familles

5 conseils fiscaux aux nouveaux mariés

Le mariage est une des étapes importantes de la vie et il s’ouvre sur un nouveau territoire de planification fiscale pour les couples canadiens. Prenez le temps de vous informer sur les déductions et les règles fiscales pour les couples. Vous pouvez élaborer une stratégie personnalisée afin de réduire l’impôt à payer et bâtir votre patrimoine ensemble. « Probablement, comme c’est souvent le cas, la plus grande partie de vos énergies et de votre argent a été consacrée à la planification de votre mariage. Les couples devraient également allouer du temps, de l’énergie et de l’argent à la planification de leur avenir », souligne Debbie Perepolkin, CFP, planificatrice et conseillère financière de Castlegar, en Colombie-Britannique.

Avisez l’ARC sans délai

Vous pouvez ne pas penser à l’Agence du revenu du Canada quand vous envoyez les faire-part de votre mariage, mais elle doit en fait être avisée rapidement d’un changement de l’état civil. Téléchargez le formulaire RC65 à partir du site Web de l’ARC, remplissez-le et retournez-le. Assurez-vous tous les deux de mettre à jour vos renseignements personnels, y compris votre nom, votre adresse et votre état civil. Si vous partagez maintenant un compte bancaire, changez également vos renseignements de dépôt direct. D’autres programmes, comme le crédit pour la TPS/TVH tiennent aussi compte de l’état civil. Si vous receviez des paiements de remboursement de la TPS, vous pourriez ne plus y avoir droit. L’ARC examinera votre revenu familial pour déterminer votre admissibilité au crédit pour la TPS/TVH.

Planifiez l’avenir ensemble

« Tous les couples nouvellement mariés devraient consulter un planificateur financier afin de bien comprendre leurs revenus, leurs dépenses, leurs besoins par rapport à leurs désirs, les économies en vue de l’achat d’une maison, de la retraite ou des études des enfants. Avoir une idée claire de sa situation financière et de ses objectifs futurs fait partie intégrante du processus de planification fiscale. Votre plan peut comprendre l’achat d’une maison, et si l’un des époux demeurera à la maison avec les enfants, la meilleure façon d’économiser pour la retraite avec un seul revenu pendant que les enfants sont jeunes.

Ouvrez des comptes REER

Si vous n’avez pas commencé à épargner pour la retraite, envisagez tous les deux d’ouvrir un compte dans un régime enregistré d’épargne-retraite. Cotiser à un REER est une stratégie de base pour réduire les impôts que la majorité des gens connaissent. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les couples mariés ou de fait peuvent également cotiser aux comptes REER de leur conjoint. C’est une façon de transférer le revenu de l’époux ayant le revenu le plus élevé à l’époux ayant le revenu le moins élevé, si l’époux ayant le revenu le plus élevé dispose d’assez de droits de cotisation à un REER. L’avantage de cette stratégie est que l’époux ayant le revenu le plus élevé profite d’une réduction d’impôt pour l’année en cours. Quand l’époux ayant le revenu le moins élevé prendra sa retraite et commencera à retirer de l’argent du REER, il sera probablement dans une tranche d’imposition inférieure et l’argent sera imposé à un taux inférieur.

Ouvrez des comptes CELI

En plus de vos comptes REER, vous pourriez tous les deux vouloir ouvrir un compte d’épargne libre d’impôt. Pour les personnes qui sont dans la tranche d’imposition inférieure ou qui s’attende à recevoir un remboursement d’impôt, un CELI pourrait être plus avantageux qu’un REER. Mme Perepolkin suggère d’adopter une stratégie d’épargne dans un CELI pendant une année, puis d’évaluer si une cotisation à un REER est une bonne idée en calculant l’impôt à payer à la fin de l’année. Si vous devez de l’impôt, vous pouvez transférer de l’argent de votre CELI dans votre REER dans les 60 jours qui précèdent la date limite de cotisation au REER. « Cela déclenchera automatiquement une cotisation et vous recevrez un reçu aux fins de déduction d’impôt », indique Mme Perepolkin.

Considérez le Régime d’accession à la propriété (RAP)

Si l’achat d’une maison fait partie de votre plan de vie et que vous n’avez jamais acheté de maison auparavant, vous pourriez être en mesure de profiter du Régime d’accession à la propriété REER. Le RAP est un programme fédéral qui vous permet, à vous et à votre conjoint, de retirer chacun jusqu’à 25 000 $ de vos REER pour utiliser cette somme comme mise de fonds lors de l’achat d’une maison. Mme Perepolkin explique : « Votre retrait n’est pas imposable si vous remboursez le montant sur une période de 15 ans (au moins 1/15 des fonds empruntés doit être remboursé dans votre REER chaque année, à compter de deux ans après le retrait) ». Bien que ce programme soit assujetti à des limites et des restrictions, il n’y a aucun intérêt à payer sur l’argent que vous empruntez de votre REER. Rappelez-vous que l’argent doit être remboursé dans votre REER dans un délai de 15 ans, ou il sera imposé comme s’il s’agissait d’un revenu.. Examinez votre plan fiscal régulièrement au fil des ans à mesure que votre famille grandit.