ARC et Revenu Québec

5 conseils fiscaux pour les étudiants

Si vous êtes étudiant, vous n’avez probablement pas beaucoup d’impôt à payer. Mais vous voulez quand même vous assurer d’obtenir les remboursements auxquels vous avez droit. Voici cinq conseils qui vous aideront à identifier les crédits et déductions pour vos déclarations.

1.       Déduisez tous les frais reliés aux études. Vous recevrez un feuillet T2202 pour vos frais de scolarité de l’institution postsecondaire que vous fréquentez; si vous avez fait d’autres dépenses, vous pourriez les déduire dans vos déclaration de revenus.

Voici des exemples d’autres dépenses qui vous donnent droit à des déductions :

  • le coût de votre carte d’identité
  • les frais d’examen
  • les frais d’admission

Ces dépenses ne comprennent pas les frais de déplacement, de stationnement et d’équipement comme les blouses de laboratoire, les calculatrices ou les ordinateurs. Pour voir la liste complète des dépenses admissibles, consultez le site Web de l’ARC.

Si vous n’êtes pas certain si ces frais sont inclus dans votre T2202, vérifiez auprès des services aux étudiants.

 

2.       Prenez l’autobus. Si vous prenez l’autobus ou utilisez les transports en commun, conservez vos cartes et vos reçus pour tirer parti du crédit d’impôt pour transport en commun. Ce crédit d’impôt vous permettra de déduire le coût des laissez-passer mensuels ou annuels pour les déplacements au Canada.

Pour demander le crédit pour transport en commun dans votre déclaration, votre reçu doit comporter les renseignements suivants :

  • est-ce un laissez-passer mensuel (ou sur une période plus longue);
  • la date ou période de validité du laissez-passer;
  • le nom de l’organisme de transport en commun qui émet le laissez-passer;
  • le montant payé;
  • l’identité du passager, soit son nom ou un numéro unique.

Si votre laissez-passer n’inclut pas tous ces renseignements, vous devez également conserver vos reçus, vos chèques oblitérés ou vos relevés de carte de crédit, en plus des laissez-passer eux-mêmes.

Pouvez-vous déduire le crédit pour transport en commun si votre laissez-passer universitaire fait partie de vos frais de scolarité? Oui. Votre université vous remettra un reçu distinct pour votre laissez-passer, ainsi qu’un feuillet T2202A. Utilisez le reçu pour demander le crédit pour transport en commun pour les mois admissibles.

 

3.       Soumettez vos déclarations de revenus De nombreux étudiants inscrits à temps plein qui n’ont pas d’emploi ne soumettent pas de déclarations parce qu’ils n’ont pas d’impôt à payer. Ce n’est pas une bonne idée. Quand vous soumettez vos déclarations, vous faites par le fait même une demande pour des avantages sociaux auxquels vous pourriez avoir droit comme le crédit pour la TPS/TVH; de plus, cela permet de calculer le montant relatif aux études que vous pouvez reporter à une année suivante ou transférer à un de vos parents ou à votre conjoint.

 

4.       Tenez compte de l’intérêt que vous payez sur vos prêts étudiants. Si vous avez reçu un prêt étudiant en vertu de la Loi fédérale sur les prêts aux étudiants, la Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants ou un autre programme provincial ou territorial, vous pouvez déduire les intérêts que vous avez payés sur votre prêt en 2011.

Vous ne pouvez pas déduire les intérêts payés sur un autre type de prêt comme un prêt personnel ou une ligne de crédit.

 

5.       Conservez vos reçus pour frais de déménagement.  Si vous avez déménagé pour étudier à temps plein, vous pouvez déduire vos frais de déménagement dans vos déclarations si vous avez des revenus imposables provenant de bourses d’études ou de subventions. Vous devez vous être rapproché de votre établissement d’enseignement d’au moins 40 kilomètres pour avoir droit à la déduction.

Pour demander une déduction pour vos frais de scolarité, vous avez besoin des renseignements suivants :

  • la distance (en kilomètres) de votre ancienne résidence à votre établissement d’enseignement
  • la distance (en kilomètres) de votre nouvelle résidence à votre établissement d’enseignement
  • la date du déménagement
  • la date du début des cours
  • l’adresse de votre établissement d’enseignement, de votre ancienne et de votre nouvelle résidence
  • la vente de votre ancienne résidence (s’il y a lieu), y compris le prix de vente, les commissions de vente, les frais juridiques et les coûts de publicité
  • les frais de subsistance temporaires, y compris le nombre de nuits dans un endroit temporaire, ainsi que le coût des repas
  • les frais de déplacement, y compris le nombre de kilomètres parcourus, le nombre de membre de la famille qui ont déménagé et le montant des repas pendant le déménagement
  • les dépenses pour la nouvelle résidence y compris le prix d’achat et les frais juridiques
  • le revenu admissible gagné au nouvel endroit, y compris le revenu de bourses et de subventions.