La période des impôts approche, et de nouveaux changements sont entrés en vigueur pour l’année d’imposition 2022.  Il y a plusieurs changements qui peuvent avoir un impact sur votre situation, y compris de nouveaux crédits et déductions auxquels vous pourriez avoir droit. 

Pour vous simplifier la tâche, nous vous expliquons ci-dessous la manière dont ces changements peuvent vous affecter, et nous avons rassemblé 9 des changements les plus importants que vous devez connaître pour remplir votre déclaration de revenus en 2023.  

À retenir
  1. Les tranches d’imposition et plusieurs montants et plafonds de cotisation ont été augmentés pour tenir compte de la hausse du coût de la vie.
  2. Le montant du crédit d’impôt pour le travail à domicile est toujours 500 $ cette année.
  3. Il existe un certain nombre de crédits et de déductions, nouveaux ou modifiés, auxquels vous pourriez avoir droit.

1. Remboursement de prestations liées à la COVID-19

Si vous avez reçu des prestations de l’ARC liées à la COVID-19 en 2022, par exemple la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) ou la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA), vous recevrez un feuillet T4A indiquant les montants dont vous avez besoin pour remplir votre déclaration de revenus.

Si vous avez reçu la PCRE et que votre revenu net après certains ajustements est supérieur à 38 000 $, vous devrez peut-être rembourser une partie ou la totalité des prestations que vous avez reçues en 2022.

Si vous avez remboursé en 2022 une partie ou la totalité des prestations liées à la COVID-19 reçues, vous pouvez choisir l’année pour laquelle vous demandez la déduction pour le remboursement, soit l’année où vous avez reçu la prestation ou l’année où vous l’avez remboursée.

De plus, les montants forfaitaires reçus dans le cadre des mesures de soutien provinciales pour la COVID-19 ne sont pas imposables et ne doivent pas être inclus dans votre déclaration de revenus de 2022.

2. Vous pouvez demander jusqu’à 500 $ pour les dépenses liées au travail à domicile

Comme l’an dernier, vous pouvez demander le crédit d’impôt pour frais de travail à domicile. Si vous avez tenu compte de vos dépenses, vous pouvez demander le total calculé. Sinon, vous pouvez demander le montant forfaitaire de 2 $ pour chaque jour travaillé à domicile pendant la pandémie. 

3. Augmentation du montant personnel de base 

Dans le cadre de sa politique visant à l’augmenter progressivement jusqu’à ce qu’il atteigne 15 000 $ en 2023, le gouvernement a augmenté le montant personnel de base, qui passe à 14 398 $ pour l’année d’imposition 2022. Cela signifie que chaque Canadien bénéficiera d’un léger coup de pouce cette année, et il est probable que vous pouvez vous attendre à une autre augmentation l’année prochaine également.

4. Les tranches d’imposition ont été modifiées pour tenir compte de l’inflation

Le gouvernement a ajusté les tranches d’imposition pour 2022 afin de maintenir le pouvoir d’achat des Canadiens alors que les prix des biens continuent d’augmenter lentement.

Les tranches d’imposition fédérales pour 2022 sont les suivantes :

  • Revenu de 0 $ à 50 197 $ (15 %)
  • Plus de 50 197 $ à 100 392 $ (20,5 %
  • Plus de 100 392 $ à 155 625 $ (26 %)
  • Plus de 155 625 $ à 221 708 $ (29 %)
  • 221 708 $ et plus (33 %)

L’ajustement à la hausse signifie que les Canadiens qui se trouvent à la limite d’une tranche d’imposition pourraient se retrouver dans une tranche inférieure cette année et payer moins d’impôt.

5. Le plafond de cotisation à un CELI reste inchangé

Le plafond de cotisation au CELI restera à 6 000 $ pour l’année. Cela signifie que si vous avez un compte depuis 2009, que vous aviez 18 ans et que vous avez été résident du Canada pendant toute cette période, le total cumulatif que vous pouvez avoir dans votre CELI est de 81 500 $.

6. Nouveaux montants limites de la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV)

La SV est conçue pour fournir aux retraités une source de revenus pour soutenir leur retraite. Toutefois, si vos revenus dépassent certains plafonds, vous risquez de voir le montant de votre SV réduit, voire entièrement supprimé.

Pour l’année d’imposition 2022, vous devrez rembourser une partie ou la totalité de la pension de la Sécurité de la vieillesse que vous avez reçue si votre revenu imposable était supérieur à 81 761 $. De même, si votre revenu imposable était supérieur à 134 626 $, vous n’auriez reçu aucun paiement de la SV.  Grâce au nouveau Plan d’abordabilité de l’ARC, les personnes âgées de 75 ans et plus verront une augmentation automatique de 10 % de leur pension de la Sécurité de la vieillesse, à compter de juillet 2022.

7. Les cotisations au Régime de pensions du Canada ont été augmentées

Les cotisations au Régime de pensions du Canada (RPC) et au Régime de rentes du Québec (RRQ) ont été augmentées de 2,7 %, le maximum des gains ouvrant droit à pension est de 64 900 $, avec une exemption de base de 3 500 $ pour 2022. Pour le RPC, la cotisation maximale de l’employé et de l’employeur est de 3 039,30 $ , pour le RRQ, il est de 3 315,60 $. Les Québécois ont également la possibilité d’augmenter leurs cotisations au Régime de rentes du Québec, en versant des cotisations supplémentaires, au régime bonifié. La bonification du RRQ procurera aux futurs retraités une augmentation de leurs cotisations de retraite de 25 % à 33,33 %.

8. Augmentation du plafond REER

Le plafond REER pour l’année d’imposition 2022 est de 29 210 $. N’oubliez pas que vos cotisations à un REER sont plafonnées à 18 % de votre revenu gagné l’année précédente. Le plafond est le montant maximal que vous pouvez cotiser, quel que soit votre revenu. 

9. Changements apportés aux crédits d’impôt

Certains crédits d’impôt ont été ajoutés, modifiés, rétablis ou bonifiés pour l’année d’imposition 2022.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des modifications apportées par le gouvernement fédéral aux crédits d’impôt :

  • Crédit d’impôt pour l’amélioration de la qualité de l’air les entreprises admissibles, y compris les entreprises individuelles, peuvent réclamer 25 % de leurs améliorations de ventilation admissibles jusqu’à un maximum de 10 000 $, créant un crédit d’impôt de 2 500 $.
  • Les changements comprennent l’augmentation des plafonds de la déduction pour amortissement (DPA) pour les véhicules, les frais de location mensuels déductibles augmentés de 100 $ et le taux par kilomètre payé par les employeurs aux employés qui utilisent leur véhicule personnel pour le travail a augmenté de 0,02 $ par km depuis l’année dernière.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des modifications apportées aux crédits d’impôt par province :

Nouvelle-Écosse

Ontario

  • Le crédit d’impôt pour les vacances en Ontario est un crédit d’impôt unique pour les Ontariens qui pourront réclamer 20 % de leur séjour dans un hôtel, un chalet ou un terrain de camping en Ontario, en 2022, jusqu’à 1 000 $ individuellement ou 2 000 $ en famille.
  • Le Crédit d’impôt de l’Ontario pour les soins à domicile à l’intention des aînés est un crédit d’impôt remboursable sur le revenu des particuliers destiné à aider les personnes âgées à payer des frais médicaux admissibles, y compris les dépenses qui les aident à vieillir à la maison. Le crédit est égal à 25 % de vos frais médicaux admissibles jusqu’à concurrence de 6 000 $, pour un crédit maximal de 1 500 $.
  • Crédit d’impôt aux aînés pour la sécurité à domicile est un nouveau crédit qui aide les personnes âgées à rendre leur domicile plus sécuritaire et plus accessible, avec un crédit de 25 % jusqu’à un maximum de 10 000 $ en dépenses admissibles. Le crédit maximal est égal à 2 500 $ par année.

Obtenez tous les crédits que vous méritez

ImpôtRapide recherche automatiquement plus de 400 crédits et déductions pour vous.