Crédits et déductions, Impôt, Notions de base sur l’impôt, Revenus et placements

Agence du revenu du Canada : que vous réserve la période des impôts 2018?

Comme le dit le vieux proverbe chinois « La seule constance est le changement ».

Votre déclaration de revenus de 2018 comporte plusieurs changements. L’incidence de ces changements sur vos résultats dépend de votre situation fiscale personnelle.

Voici ce qu’il vous faut savoir au sujet des nouveautés fiscales pour 2018.

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

À compter de 2019, le montant que les Canadiens pourront déposer dans leur CELI passe de 5 500 $ à 6 000 $.

Revenus hors exploitation

Les revenus hors exploitation (immobilier, actions et obligations) supérieurs à 50 000 $ seront imposés davantage. Plus l’entreprise conserve d’actifs de ce genre, plus sa déduction pour petite entreprise sera réduite.

Allocation canadienne pour les travailleurs

En 2019, les travailleurs à faible revenu auront droit à un coup de pouce : l’Allocation canadienne pour les travailleurs. Cependant, ils ne recevront cet argent qu’en 2020.

Crédit d’impôt pour l’achat d’une habitation

Les nouveaux propriétaires ont droit au crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation (5 000 $) si l’achat a été réalisé en 2018 par la personne qui demande le crédit ou par son conjoint, et si aucune de ces personnes n’a résidé dans une habitation lui appartenant au cours des quatre années précédant l’achat.

Déduction pour petite entreprise

À compter du 1er janvier 2019, les petites entreprises constituées en société ont droit à une déduction appelée la déduction accordée aux petites entreprises constituées en société. Cette déduction a été haussée à 19 %. Par conséquent, le taux d’imposition des petites entreprises applicable à la première tranche de 500 000 $ des revenus provenant d’une entreprise exploitée activement (le plafond des affaires) passe de 10 % à 9 %.

Plafonds de déduction et taux des avantages relatifs à l’utilisation d’une automobile à des fins professionnelles :

Le plafond de déduction des allocations exonérées d’impôt versées par les employeurs aux employés qui utilisent leur véhicule personnel pour le travail sera augmenté de 3 cents en 2019 pour passer à 58 cents le kilomètre pour la première tranche de 5 000 kilomètres parcourus, et à 52 cents par kilomètre additionnel.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et au Yukon, le plafond de déduction, qui est fixé à 4 cents de plus, sera augmenté pour passer à 62 cents le kilomètre pour la première tranche de 5 000 kilomètres parcourus, et à 56 cents par kilomètre additionnel.

Le taux général prescrit servant à déterminer la valeur de l’avantage imposable qu’un employé reçoit au titre de la partie personnelle des frais de fonctionnement d’une automobile payés par l’employeur sera augmenté de 2 cents pour passer à 28 cents le kilomètre.

Pour les contribuables dont l’emploi principal consiste à vendre ou à louer des automobiles, le taux prescrit sera augmenté de 2 cents pour être porté à 25 cents le kilomètre.

Bonification du Régime de pensions du Canada

Le Régime de pensions du Canada (RPC) sera bonifié graduellement à partir de 2019. Si vous travaillez uniquement au Québec, vous cotisez au Régime de rentes du Québec (RRQ). La bonification du RPC ne vous concerne pas, mais celle du RRQ, si.  À compter de 2019, une première cotisation supplémentaire, partagée par l’employeur et le travailleur, s’appliquera au revenu inférieur ou égal au maximum supplémentaire des gains annuels ouvrant droit à pension. Le taux de cotisation pour 2019 augmente de 0,3 %.

Avant le 1er janvier 2019, les employés versaient en cotisations 4,95 % de ces gains au RPC. L’employeur versait une cotisation équivalente.  Si vous travaillez à votre compte, vous assumez la part de l’employé et celle de l’employeur, ce qui correspond à 9,9 %.  Les cotisations des employés et des employeurs ont augmenté de 0,15 % le 1er janvier 2019, ce qui porte leur taux à 5,10 %. Par conséquent, les travailleurs autonomes cotiseront 10,20 %.

Cotisations à l’assurance-emploi (AE)

La cotisation des employés à l’AE est réduite de 4 cents par tranche de 100 $ de gains assurables, passant de 1,66 $ à 1,62 $.

Au Québec, la cotisation à l’assurance-emploi baisse de 5 cents par tranche de 100 $ de gains assurables, passant de 1,30 $ à 1,25 $.

**La cotisation versée par l’employeur, qui correspond à 1,4 fois celle de l’employé, fera également l’objet d’une réduction.