Crédits et déductions

Comment consigner les frais de repas et de déplacement

Si vous êtes travailleur indépendant ou que vous gérez un bien locatif, les dépenses que vous engagez pour gagner un revenu sont habituellement considérées comme étant déductibles d’impôt. Cependant, des limites s’appliquent pour deux types de dépenses : les repas et les déplacements. Ces limites concernent surtout les personnes admissibles et les montants qui peuvent être déduits. « Les frais de repas et de déplacement peuvent être déductibles pour certains employés ou pour les contribuables travailleurs indépendants, indique Jason Heath, planificateur financier agréé chez Objective Financial Partners Inc. à Toronto. On peut calculer la déduction avec la méthode détaillée ou la méthode simplifiée. »

Avant de prendre la route, il est important de choisir quelle méthode – détaillée ou simplifiée – vous allez utiliser pour justifier vos dépenses.

Avant de prendre la route, il est important de choisir quelle méthode – détaillée ou simplifiée – vous allez utiliser pour justifier vos dépenses.


Justification des frais de repas – méthode détaillée

La première façon de consigner vos frais de repas est la méthode détaillée. Si vous utilisez cette méthode, vous devez conserver tous vos reçus et déduire le montant réel dépensé. Il peut être fastidieux de garder le reçu chaque fois que vous allez au restaurant. La création d’un dossier où vous mettrez vos reçus au fur et à mesure peut vous faciliter la tâche. Une autre façon de procéder serait d’utiliser toujours la même carte de crédit pour vos frais de repas. Cela simplifie beaucoup le calcul de vos dépenses pour l’année d’imposition.


Justification des frais de repas – méthode simplifiée

La deuxième manière de consigner vos frais de repas est la méthode simplifiée. Comme son nom l’indique, elle simplifie beaucoup la justification de vos frais de repas, puisque vous n’avez pas à vous soucier de garder chaque reçu (bien que l’ARC recommande de garder les reçus au cas où on vous demanderait de fournir des pièces justificatives). Selon la méthode simplifiée, vous pouvez demander un montant fixe par repas. Vous pouvez demander 17 $ par repas, jusqu’à concurrence de 51 $ par jour.


Justification des frais de déplacement – méthode détaillée

Comme dans le cas des frais de repas, il existe deux manières de consigner vos frais de déplacement. La première consiste à justifier vos dépenses d’automobile selon la méthode détaillée. Si vous utilisez cette méthode, il vous faut conserver tous vos reçus et déduire le montant réel dépensé pour les frais de déménagement ou relativement à la déduction pour les habitants de régions éloignées.

Vous avez le choix de déduire les dépenses d’automobile engagées durant l’année ou durant la période de 12 mois se terminant durant l’année que vous avez choisie pour demander le crédit pour frais médicaux. Nous vous suggérons de demander la déduction pour la période qui maximise vos dépenses d’automobile et réduit votre impôt à payer. Les dépenses d’automobile que vous pouvez déduire incluent les frais d’utilisation comme l’essence, les frais d’immatriculation, les réparations et les changements d’huile, ainsi que les frais de possession (dépenses en capital) tels que les prêts automobiles, l’amortissement et la taxe provinciale.

Lorsque vous utilisez cette méthode, vous devez calculer combien de kilomètres vous avez parcourus durant l’année, ainsi que le kilométrage se rapportant expressément à des traitements médicaux, à un déménagement ou à la déduction pour les habitants des régions éloignées. Les dépenses d’automobile à déduire sont ensuite calculées au prorata du kilométrage total. Par exemple, si vous avez parcouru 5 000 kilomètres dans votre voiture, et que 40 % du kilométrage se rapportait à des traitements médicaux, vous pouvez déduire 2 000 kilomètres (40 %) de vos frais de déplacement sur votre déclaration de revenus.


Justification des frais de déplacement – méthode simplifiée

Vous pouvez aussi consigner vos frais de déplacement selon la méthode simplifiée. Comme dans le cas des frais de repas, il y a moins de paperasse à gérer puisque vous n’avez pas à conserver chaque reçu, bien que l’ARC puisse vous demander de fournir des documents pour justifier la déduction demandée.

La méthode simplifiée vous permet de demander un montant fixe par kilomètre pour les frais de déplacement associés à un traitement médical, à un déménagement ou à la déduction pour les habitants de régions éloignées. Vous devez compter combien de kilomètres parcourus durant l’année se rapportaient directement à des soins médicaux, à un déménagement ou à un statut de résident d’une région éloignée. Comme dans la méthode détaillée, vous pouvez déduire les dépenses d’automobile engagées durant l’année ou durant la période de 12 mois qui se termine dans l’année où vous demandez une déduction pour frais médicaux.

Pour calculer le montant que vous avez le droit de demander, il faut multiplier le nombre de kilomètres parcourus par le taux pour la province ou le territoire où se trouvait votre point de départ.


Références et ressources

Crédits photo

  • Noel Hendrickson/Digital Vision/Getty Images