ARC et Revenu Québec, Crédits et déductions, Économies et placements, Impôt

Date limite de cotisation au REER

Un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) vous permet d’épargner à l’abri de l’impôt jusqu’à ce que vous en retiriez les fonds à votre retraite. Vous avez jusqu’à la fin des 60 premiers jours suivant l’année d’imposition pour cotiser à un REER pour vous ou votre époux ou conjoint de fait. La date limite est habituellement le 2 mars (ou le 1er mars dans le cas d’une année bissextile).

Quelle est la date limite de cotisation à un REER?

La date limite de cotisation à un REER au Canada correspond toujours à 60 jours après le 31 décembre. Cela vous donne le temps d’évaluer votre impôt à payer. Si vous pensez devoir payer de l’impôt à l’ARC, vous avez encore 60 jours pour cotiser à un REER et demander la déduction de vos cotisations pour l’année d’imposition précédente se terminant le 31 décembre.

Pourquoi la date limite de cotisation à un REER est-elle importante?

L’argent que vous cotisez à un REER agit comme une déduction, ce qui signifie qu’il réduit votre revenu imposable; cette cotisation diminuera le revenu sur lequel vous êtes imposé, ce qui peut aussi diminuer le montant d’impôt que vous avez à payer, ou même vous donner droit à un remboursement.

Toutefois, le fait de cotiser à un REER peut ne pas être si avantageux si vous finissez par payer davantage au moment de retirer des fonds à votre retraite. Vous feriez alors mieux de déclarer le revenu maintenant. Afin de déterminer si votre meilleure option est de cotiser ou non à un REER, comparez le taux d’imposition que vous devrez payer si vous déclarez l’argent maintenant avec celui que vous devrez payer lorsque vous retirerez les fonds.

Les retraits d’un REER comptent comme des revenus, et vous devrez payer de l’impôt sur ces revenus comme vous le feriez maintenant. La seule différence est que vous devriez avoir un revenu beaucoup plus faible à la retraite que maintenant, ce qui signifie que vous devriez aussi payer moins d’impôt sur ce revenu à ce moment-là.

En règle générale, ceux qui ont un revenu relativement faible maintenant et qui n’ont pas besoin de la déduction d’impôt feraient mieux d’investir d’abord dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) plutôt que dans un REER. Toutefois, vous devriez prendre le temps de passer en revue votre situation financière pour déterminer quelle option est la meilleure pour vous.

Quel est le plafond de cotisation à un REER?

Vous ne pouvez pas cotiser à un REER si vous avez déjà atteint votre plafond de cotisation. Ce plafond correspond à 18 % de votre revenu imposable pour l’année d’imposition, jusqu’à concurrence du plafond de cotisation maximal pour cette année. Vous pouvez trouver cette information dans Mon dossier de l’ARC ou sur votre avis de cotisation.

N’oubliez pas que vos droits de cotisation sont reportés d’une année à l’autre; les droits que vous n’avez pas utilisés au cours des années précédentes peuvent être utilisés plus tard. Cela permet aux gens qui ont connu des temps difficiles de rattraper leurs cotisations tout en respectant leur plafond.

Qu’en est-il des cotisations au REER d’un époux ou d’un conjoint de fait?

Une autre manière d’utiliser les cotisations à un REER à votre avantage est de cotiser au REER de votre époux ou conjoint de fait. Lorsque la personne qui a le revenu le plus élevé cotise au REER de son époux ou conjoint de fait, son maximum déductible diminue en conséquence. Bien que cela puisse sembler désavantageux, ces cotisations peuvent avantager le ménage puisque l’époux ou le conjoint de fait qui a un revenu inférieur paiera en général moins d’impôt sur les fonds retirés à la retraite.

Les REER de votre époux ou conjoint de fait peuvent aussi vous aider à contourner les limites liées à l’âge. À partir de 71 ans, vous ne pouvez plus cotiser à votre REER, mais vous pouvez utiliser vos revenus pour cotiser à celui de votre époux ou conjoint de fait tant que ce dernier a moins de 71 ans. Cela peut vous permettre de réduire le montant total d’impôt payé par votre ménage sur ce revenu.

Les logiciels TurboImpôt offrent un guide facile qui présente les étapes à suivre pour importer l’information sur les REER de l’ARC, notamment vos droits de cotisation, les cotisations non utilisées et les reçus de REER. Si vous avez besoin d’aide, envisagez d’utiliser TurboImpôt en direct Revue-conseils. Ce logiciel vous offre des conseils fiscaux illimités pendant que vous faites vos impôts et une révision finale avant de produire votre déclaration de revenus. Ou, choisissez TurboImpôt en direct Service complet* pour que l’un de nos experts remplisse votre déclaration du début à la fin.

* TurboImpôt en direct™ Service complet n’est pas offert au Québec.