Astuces et conseils, Économies et placements

La déduction pour REER, devriez-vous l’utiliser cette année ou la reporter à une année suivante?

The RRSP Deduction – Should You Use It This Year or Carry It ForwardSi vous avez établi un REER (régime enregistré d’épargne-retraite) et que vous y cotisez, vous avez fait ce qu’il y a de mieux pour utiliser une stratégie fiscale pour réduire le montant d’impôt sur le revenu que vous aurez à payer.

Cotiser à un REER le plus tôt possible est seulement la première étape de cette stratégie; la deuxième, et la plus importante, consiste à utiliser vos déductions au titre d’un REER de la manière la plus efficace possible, ce qui veut dire savoir quand les « retenir ».  Reporter vos déduction pour REER à une année à venir plutôt que les utiliser dans une année d’imposition en particulier peut vous permettre d’augmenter vos économies d’impôt à long terme.

Comment savoir, donc, quand vous devriez utiliser votre déduction pour REER ou quand vous devriez la reporter à une année ultérieure?

Voici trois situations où il est préférable de reporter toute ou une partie de la déduction pour REER possible au lieu de l’utiliser au complet :

1. Quand votre revenu n’est pas suffisant pour contrebalancer la déduction fiscale.

Votre revenu peut être bas pour certaines années.  Vous pouvez être aux études ou avoir subi une perte d’entreprise.  Ou peut-être que vous êtes passé d’un emploi à temps plein à un emploi à temps partiel ou que vous avez perdu votre emploi pendant l’année.

Quelle que soit la raison, il ne sert pas à grand-chose d’utiliser votre déduction pour REER pour diminuer votre revenu si vos revenus sont déjà bas.

2. Quand vous savez ou croyez que vous gagnerez beaucoup plus d’argent l’année suivante.

La clé pour tirer le maximum de cette stratégie est de savoir en quoi consiste « beaucoup plus » d’argent parce qu’un revenu plus important signifie que vous passez à une fourchette d’imposition supérieure, parce que plus la fourchette d’imposition est élevée, plus vous payez d’impôt.  Pour 2013 :

  • Sur un revenu de 0 $-11 038 $, vous payez 0 % d’impôt
  • Sur un revenu de 11 039 $-43 561 $, vous payez 15 % d’impôt
  • Sur un revenu de 43 562 $-87 123 $, vous payez 22 % d’impôt
  • Sur un revenu de 87 124 $-135 054 $, vous payez 26 % d’impôt
  • Sur un revenu supérieur à 135 054 $, vous payez 29 % d’impôt

(Rappelez-vous qu’il s’agit des taux d’imposition fédéraux; chaque province et territoire ajoute son propre impôt à l’impôt fédéral.)

Par conséquent, la manière la plus efficace d’utiliser votre déduction pour REER est de réduire votre fourchette d’imposition pour réduire le pourcentage d’impôt que vous payez sur votre revenu.

Par exemple, supposons qu’en 2013, vous avez acheté un REER pour 12 000 $.  La même année, votre revenu était de 48 000 $.  Quand vous considérez les différents taux d’imposition, utiliser la déduction fiscale liée aux REER cette année serait une bonne idée puisque 48 000 $ vous place dans une fourchette d’imposition plus élevée.

Mais vous ne devriez pas utiliser le montant au complet dans ce cas; vous pouvez réclamer seulement 4 439 $ de votre cotisation au REER de 12 000 $ (48 000 $ moins 43 561 $) – juste assez pour réduire votre revenu à la prochaine fourchette d’imposition inférieure, vous permettant de passer d’un taux d’imposition de 22 % à 15 %.   Vous pouvez reporter le reste du montant, dont votre plafond de déduction pour REER tiendra compte jusqu’à la prochaine fois dont vous en aurez besoin.

Veuillez noter que cet exemple est simplifié.  Afin de pouvoir utiliser ce système pour maximiser votre déduction pour REER, vous devez tenir compte des taux d’imposition provinciaux et connaître le montant d’impôt sur le revenu que vous payez réellement sur votre revenu, vu que les taux d’imposition de l’Alberta, par exemple, sont très différents de ceux de l’Ontario.

3. Quand vous approchez l’âge de 65 ans et que vous vous inquiétez de la récupération du SRG (Supplément de revenu garanti)

Si vous approchez 65 ans et que vous pensez que vous aurez droit au supplément de revenu garanti (SRG), vous pourriez vouloir reporter la réclamation de vos déductions pour REER à plusieurs années dans l’avenir et leur permettre d’augmenter pour les demander toutes ensemble quand vous avez 65 ans.

Parce que les déductions pour REER réduisent votre revenu net aux fins de l’impôt, utiliser cette stratégie pourrait réduire votre revenu suffisamment pour que vous puissiez échapper à la récupération des prestations du SRG.

Parce que le SRG est conçu comme un supplément de revenu pour les personnes à faible revenu, votre revenu d’emploi net doit être au plus 3 500 $ (excluant les prestations de la sécurité de la vieillesse et du SRG) avant que la récupération des prestations de SRG ne prenne effet, à raison de 50 cents sur le dollar.

Par conséquent, en consolidant vos cotisations au REER et en les réclamant en même temps, vous pourriez éviter la récupération pour cette année-là.

L’image est une gracieuseté de typexnick