Astuces et conseils, Économies et placements

Notions de base sur le CELI

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est l’une des plus récentes stratégies de placement mais plusieurs ont encore des questions sur la manière de l’utiliser.

Le gouvernement fédéral a créé le CELI en 2009 pour aider les contribuables à épargner, sans payer d’impôt. Pour tous vos autres placements, l’impôt peut gruger une part importante de vos gains en capital.

Les CELI sont d’excellents outils pour épargner mais voici quelques règles que les investisseurs devraient garder en tête pour éviter de perdre de l’argent.

Ne dépassez pas la limite de cotisation

Depuis sa création, on accorde aux Canadiens et aux Québécois un plafond de cotisation de 5 000 $ chaque année, ce qui veut dire qu’ils peuvent déposer un maximum de 20 000 $. (Cela s’applique seulement si vous aviez 18 ans ou plus en 2009 et aviez un NAS valide.) Même si vous n’aviez pas ouvert de CELI en 2009, votre limite de cotisation augmente chaque année.

Le CELI est l’endroit idéal pour accumuler vos économies mais si vous dépassez la limite de cotisation vous devrez payer un impôt de un pour cent pour chaque mois où la cotisation excédentaire demeure à l’intérieur du compte. Ne perdez pas d’argent si vous n’avez pas à le faire.

Faites le suivi de vos retraits

Vous pouvez retirer des fonds de votre CELI sans conséquences, mais veuillez noter combien vous redéposez dans votre compte. Si vous avez cotisé le montant maximum pour l’année, puis retirez de l’argent, vous devez attendre à l’année suivante pour redéposer l’argent; sinon, vous devrez payer de l’impôt pour avoir déposé une cotisation excédentaire. N’oubliez pas que le retrait que vous avez fait sera ajouté à la limite de cotisation de l’année suivante sans que vous ayez à payer de frais.

Si vous effectuez des transferts entre CELI, vous pouvez transférer des fonds d’un CELI à un autre sans payer d’impôt mais les transferts doivent être effectués par une institution financière. Si vous retirez l’argent d’un CELI et le versez à un compte CELI dans une autre banque, il s’agira d’une cotisation excédentaire. L’Agence du revenu du Canada offre d’autres scénarios vous permettant de transférer des fonds de votre CELi sans devoir payer d’impôt.

Ce n’est pas uniquement un compte d’épargne

Parce qu’il s’appelle CELI, on croit souvent de manière erronée que ce n’est qu’un compte d’épargne. Étant donné que les taux d’intérêt bancaire sont si bas, ce n’est probablement pas la meilleure manière d’utiliser un CELI.

Songez à placer votre argent dans un autre type de placement comme des fonds communs, le marché boursier, des CPG ou des obligations à l’intérieur de votre compte. Pour consulter les règles portant sur les types de placements, visitez la page de l’ARC.