ARC et Revenu Québec, Crédits et déductions, Nouvelles et médias

Que signifient les nouvelles politiques d’impôt fédéral pour vous?

Par Jennifer Gorman, ImpôtRapide

Le 7 décembre, le gouvernement fédéral a annoncé plusieurs changements fiscaux qui entreront en vigueur le 1er janvier 2016 et qui n’auront aucune incidence sur vos déclarations de 2015. Voici ce que vous devez savoir au sujet de ces changements afin de commencer à planifier pour l’an prochain.

Baisse d’impôts pour la classe moyenne et nouvelle fourchette d’imposition pour les travailleurs ayant un revenu élevé

Les contribuables de la classe moyenne verront leur taux d’imposition passer de 22 % à 20,5 % pour l’année d’imposition 2016. Si votre revenu imposable se situe entre 45 282 $ et 90 563 $ (votre revenu total moins les déductions comme les cotisations au REER, les frais de déménagement, etc.), cela pourrait représenter des économies d’impôt allant jusqu’à 680 $ par personne ou 1 360 $ par couple.

Une nouvelle tranche d’imposition de 33 % a été créée pour les Canadiens dont le revenu imposable s’élève à 200 000 $ ou plus; l’ancienne tranche de revenu supérieure de 29 % s’appliquera uniquement aux revenus entre 140 388 $ et 200 000 $.

Cotisations au CELI

Pour 2016, le seuil du compte d’épargne libre d’impôt retournera à 5 500 $. Ce changement n’a aucune incidence sur la limite de 10 000 $ pour 2015 ni sur vos droits de cotisation jusqu’à ce jour. Toutefois, vous n’êtes pas obligé de vous dépêcher à cotiser 10 000 $ avant le 31 décembre – les droits de cotisation inutilisés cette année seront reportés à l’an prochain et aux années suivantes. Le total des cotisations au CELI est cumulatif depuis la création du programme en 2009 et le total cumulatif de 2016 sera de 46 500 $ (soit la somme des limites de 5 000 $ pour 2009 à 2012, les limites de 5 500 $ pour 2013 et 2014 et la limite de 10 000 $ pour 2015).

Nouvelle allocation canadienne pour enfants à compter du 1er juillet 2016

Des renseignements détaillés seront publiées au cours de la nouvelle année sur cette allocation canadienne pour enfants mensuelle et libre d’impôt qui remplacera plusieurs programmes dont la prestation universelle pour la garde d’enfants.

La Baisse d’impôt pour les familles sera éliminée

Au cours de la nouvelle année, nous en apprendrons plus sur la disparition de la Baisse d’impôt pour les familles, qui avait été introduite à la fin de 2014.

 

Changements déjà annoncés concernant l’année d’imposition 2015 :

Il existe deux changements qui sont entrés en vigueur au début de 2015 qu’il est bon de connaître avant de préparer vos déclarations de 2015.

1) Bonification de la prestation universelle pour la garde d’enfants

Les parents ont déjà constaté la première phase de ce changement. La prestation mensuelle de la PUGE a augmenté et a été élargie pour inclure les enfants de plus de 6 ans. La deuxième modification sera visible sur votre déclaration de revenus. Pour l’année d’imposition 2015, les prestations de la PUGE sont complètement imposables aux niveaux fédéral et provincial. Dans le passé, les prestations que vous receviez de la PUGE étaient indiquées sur votre déclaration de revenus, mais vous receviez une déduction égale à ce montant avant le calcul de votre solde d’impôt. Ce n’est pas le cas cette année. Les prestations de la PUGE sont maintenant un revenu imposable. Leur montant fera partie des calculs dans vos déclarations fédérale et provinciale.

En plus de l’assujettissement à l’impôt des prestations de la PUGE, le crédit pour enfants de moins de 18 ans a été supprimé. Au cours des années précédentes, ce « Montant pour enfants » était additionné à vos crédits d’impôt personnels afin de réduire votre impôt à payer. Avec l’introduction de la bonification de la PUGE, ce montant de 2 255 $ par enfant n’est plus offert.

2) Crédit pour la condition physique des enfants

L’an dernier, le crédit pour la condition physique des enfants a doublé et a été porté de 500 $ à 1 000 $. Pour l’année d’imposition 2015, on songe à rendre ce crédit remboursable. Cela signifie qu’au lieu de pouvoir seulement réduire votre impôt à payer, les frais que vous avez encourus pour des programmes de condition physique pour vos enfants pourraient donner lieu à un véritable remboursement.

Disons que vous déclarez un montant important de crédits pour frais de scolarité dans votre déclaration de revenus et que ce montant est suffisant pour que vous ne payiez pas d’impôt. Dans le passé, les frais d’inscription au hockey de votre enfant ne vous auraient pas avantagé sur le plan fiscal. En vertu du nouveau crédit pour la condition physique remboursable, ces frais vous seraient remboursés après avoir produit vos déclarations. Des renseignements plus exacts seront disponibles au début de l’année sur la manière de demander ce crédit.

 

Ne vous inquiétez pas d’avoir à calculer ces nouveaux changements vous-même. Chez ImpôtRapide, nous mettons constamment notre logiciel à jour pour garantir que vous obtenez chaque crédit auquel vous avez droit. Nous sommes là pour vous aider. Si vous voulez en savoir davantage sur l’optimisation de vos déductions d’impôt, veuillez consulter la section Les déductions et les crédits d’impôt de notre blogue.

À propos de Jennifer Gorman :

Jennifer est une experte en impôt au sein de l’équipe de soutien à la clientèle d’ImpôtRapide. Elle possède plus de 20 années d’expérience dans la préparation de déclarations de revenus. Elle aime donner des ateliers tous les ans destinés aux aînés et aux étudiants dans sa ville natale à Terre-Neuve pour leur apprendre comment utiliser ImpôtRapide dans la préparation de leurs propres déclarations.