Notions de base, Travailleur autonome

Un guide étape par étape à l’intention des pigistes : Comment gérer mes finances

Que vous ayez accepté un petit contrat ou commencé à faire de la pige à temps plein, être son propre patron vient avec des responsabilités financières supplémentaires. La gestion de l’argent n’est pas tâche facile pour de nombreux travailleurs autonomes canadiens. La bonne nouvelle est qu’en quelques étapes, vous pourrez gérer vos finances comme un pro.

1. Créez un système

Si vous avez un système, il est facile d’assurer le suivi de vos revenus et dépenses reliés au travail à la pige. Et le système n’a pas besoin d’être compliqué ou élaboré. Si vous êtes un rédacteur à la pige qui a des contrats avec quelques entreprises seulement, votre système pourrait tout simplement consister en deux boîtes à chaussures – une pour les reçus des dépenses et une pour l’argent reçu. Si vous faites de la pige pour plusieurs clients, si vous avez des dépenses diversifiées ou si vous voulez mieux contrôler vos dépenses, songez à utiliser un logiciel comme QuickBooks pour assurer le suivi de vos revenus et de vos dépenses.

2. Utilisez les outils et applis

De la configuration des rappels de calendrier de votre téléphone pour le versement de la TPS/TVH aux applis qui envoient automatiquement des factures par courrier électronique, la liste des outils en ligne offerts aux pigistes est sans fin.

Si vous demandez une déduction pour un bureau à domicile dans votre déclaration de revenus, inscrivez-vous à la facturation en ligne pour les services publics. Vous pourrez ainsi accéder à vos reçus d’hydro en ligne sans avoir à trier une pile de factures au temps des impôts.

3. Mettez de l’argent de côté pour les impôts

Comme vous êtes un travailleur autonome, votre situation financière a changé. L’impôt sur le revenu n’est pas déduit par un employeur et les cotisations au Régime de pensions du Canada ne sont pas perçues sur votre revenu de pigiste. L’impôt ou les cotisations au RPC à payer sont calculés (et dus) dans votre déclaration de revenus annuelle. Donc, si le contrat que vous avez décroché vous a rapporté beaucoup d’argent toute l’année, il se pourrait que votre facture d’impôt sur ce revenu soit élevée.

Si vous en êtes à votre première année en tant que pigiste, il est difficile de savoir à l’avance à quoi ressemblera votre facture d’impôt. Il serait bon de mettre de côté 25 % de votre revenu pendant toute l’année.

Après avoir fait vos impôts en tant que pigiste pour une première année, vous aurez une idée de ce qui vous attend pour les prochaines années et du montant d’argent à mettre de côté. Si vous devez plus de 3 000 $ en impôt, l’Agence du revenu du Canada pourrait exiger des acomptes provisionnels trimestriels afin de prépayer le solde dû de l’année suivante.

4. Demandez de l’aide

Comme l’économie sur demande croît chaque année, il y a plusieurs façons d’obtenir un soutien. Consultez la Chambre de commerce de votre localité, rencontrez votre banquier, allez faire un tour dans un centre pour petites entreprises ou faites du réseautage avec d’autres pigistes dans des groupes en ligne. D’autres propriétaires de petites entreprises ont passé par là où vous passez et peuvent vous donner de bons conseils pour votre type d’entreprise. Mettez à profit leurs connaissances et transmettez-les à votre tour aux jeunes qui arrivent sur le marché.