Astuces et conseils, Notions de base sur l’impôt

C’est la saison des terrasses : ce qu’il faut savoir si vous travaillez dans un restaurant ou un bar

La saison des terrasses est lancée. Les restaurants et les bars ouvrent de nouveau leurs portes et les gens y affluent pour profiter d’une bonne bouffe et du grand air!

Pendant que vous vous occupez des clients sur la terrasse, il y a certaines choses à savoir sur le travail dans un restaurant ou un bar, notamment en ce qui concerne vos revenus et vos impôts.

La couleur de l’argent!

Vous gagnerez souvent plus que votre salaire horaire lorsque vous travaillerez, car, avec un peu de chance, vos clients vous laisseront un pourboire pour votre service.

Le salaire horaire est déterminé par la province et ensuite par l’employeur; ce dernier ne peut pas vous verser moins que le salaire minimum autorisé pour la province, mais il peut décider de le bonifier. La province dans laquelle vous travaillez impose un salaire minimum pour les travailleurs, et certaines provinces prévoient un salaire minimum supplémentaire pour les étudiants et les serveurs de boissons alcoolisées (comme le personnel de salle).

Ce que votre employeur vous verse sur chaque chèque de paie, en fonction de vos heures de travail, s’appelle vos revenus bruts d’emploi. Vous remarquerez que ces gains bruts sont assujettis à certaines déductions au préalable – il s’agit de retenues obligatoires et elles comprennent probablement le RPC, l’AE et l’impôt sur le revenu; la différence, autrement dit ce qu’il vous reste dans vos poches, est appelée votre salaire net.

Qu’en est-il des pourboires?

La façon dont les pourboires sont calculés en termes de revenus d’emploi et d’impôts sur le revenu est une question fréquemment posée. En tant que salarié à pourboire, vous devez comprendre quelles sont vos responsabilités à cet égard.

Il existe deux catégories de pourboires : contrôlés et directs.  Qu’est-ce que cela signifie et quelle en est l’incidence sur vos revenus et vos impôts?

  • Pourboires contrôlés : Comme le nom l’indique, ils sont « contrôlés » par le propriétaire de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. L’établissement perçoit tous les pourboires comme un revenu pour l’entreprise et les distribue ensuite au personnel comme une partie de leurs revenus d’emploi, que ce soit dans le cadre d’une mise en commun des pourboires ou à des employés individuels précis. Ces pourboires sont une rémunération (gains) pour l’employé et, en tant que telle, il y a des déductions à faire sur les revenu liés aux pourboires tout comme sur les revenus provenant des salaires horaires. Ces pourboires, ainsi que votre salaire horaire, sont versés sur votre chèque de paie et sont déclarés sur le feuillet T4 que vous recevez en février. Vous trouverez plus de détails sur les particularités dans l’article Les pourboires sont-ils imposables au Canada?
  • Pourboires directs : Les pourboires directs sont versés directement par le client à l’employé et l’employeur n’a aucun contrôle à cet égard. Ces pourboires ne font pas partie des revenus de l’établissement et l’employeur ne contrôle pas la manière dont ils sont versés aux employés. Ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas contrôlés par votre employeur et vous sont versés de cette manière qu’ils ne constituent pas des revenus. En fait, vous devez déclarer ces revenus à la ligne 10400 de votre déclaration de revenus, car il s’agit de revenus qui ne figurent pas sur votre feuillet T4 (votre employeur ne déclare que les revenus d’emploi sur votre T4 – salaires horaires, pourboires contrôlés, etc.). Il y a d’autres avantages à déclarer ces revenus dans votre déclaration, comme nous l’expliquons dans notre article Pourquoi est-il avantageux de déclarer vos pourboires. Il est important que vous gardiez trace des montants que vous gagnez de cette manière tout au long de l’année.

Travailleur au Québec

Si vous travaillez dans un établissement réglementé au Québec, vous devez déclarer vos pourboires directs à votre employeur. L’employeur inclut alors ces pourboires directs, désormais appelés pourboires déclarés, dans vos gains assurables.

Qu’en est-il des avantages?

Votre employeur pourrait vous offrir certains avantages dans le cadre de votre régime de rémunération. L’assurance vie, les cotisations à un REER et même les services de conseils sont tous des avantages imposables. Pour certains de ces avantages, l’employeur devra déduire le RPC et l’AE, mais presque tous sont imposables pour vous, ce qui signifie qu’ils feront partie de vos revenus d’emploi sur votre T4 et que vous verrez un montant correspondant à la valeur de ces avantages, généralement dans la case 40. Pour en savoir davantage, consultez notre blogue Avantages imposables courants au Canada.

Le physique de l’emploi!

Selon l’établissement pour lequel vous travaillez, il se peut que vous deviez vous vêtir d’une certaine manière ou porter un uniforme. Lorsqu’un employeur donne des articles à un employé, que ce soit en espèces ou en nature, il peut parfois y avoir un avantage imposable (voir ces avantages ci-dessus). Cela signifie que la valeur de l’article pourrait faire partie des gains de l’employé qui doivent être imposés.

Les uniformes fournis par votre employeur ne constituent pas un avantage imposable; il en va de même si l’employeur vous verse une allocation pour l’achat de votre propre uniforme. Cela signifie qu’il n’y a pas d’incidence sur vos revenus ou vos impôts s’il vous fournit une chemise de marque précise à porter, par exemple, sans que cela vous coûte quoi que ce soit.

Selon Restaurants Canada, il existe des règles, en fonction de la province dans laquelle vous vous trouvez, pour savoir si votre employeur peut ou non vous facturer votre uniforme.  N’oubliez pas de demander à votre employeur, au moment de votre entrée en fonction, s’il s’agit d’une déduction prévue sur votre chèque de paie. Malheureusement, le coût de votre uniforme ou de vos chaussures n’est pas considéré comme une dépense d’emploi déductible d’impôt.

En sachant ce que signifie travailler dans un restaurant ou un bar (ou n’importe où d’ailleurs), votre expérience professionnelle sera plus agréable et vous aurez moins de mauvaises surprises en ce qui concerne vos revenus et vos impôts.

Nous vous souhaitons un été fort agréable!

Références :

Restaurants Canada

Revenu Québec