Non classifié(e)

Déductions d’impôt souvent oubliées

Déductions d'impôt souvent oubliéesAvec tous les reçus qu’il faut conserver pendant l’année, il n’est pas surprenant de manquer quelques déductions. Économisez des milliers de dollars et faites le suivi de ces dépenses pour la prochaine saison d’impôt.

Frais financiers

Les frais que vous devez payer pour faire ou gérer des placements sont déductibles d’impôt, sauf les frais d’administration pour votre REER ou FERR. Les dépenses comme les frais de gestion de portefeuille, de coffre bancaire, d’un conseiller en placement et de création d’un plan financier peuvent être déduites.

Si vous avez une entreprise, vous pouvez également déduire le coût de production de vos déclarations. Si vous avez emprunté de l’argent pour faire des placements, vous pouvez réclamer tout intérêt payé.

Dons de bienfaisance

Vous pouvez soutenir des organismes à but lucratif et, par la même occasion, bénéficier d’une réduction d’impôt. N’oubliez pas que vous pouvez réclamer vos dons de bienfaisance seulement si vous les avez versés à un organisme enregistré. Utilisez l’outil de recherche de l’ARC pour voir si l’organisme est admissible.

Conservez le reçu officiel que l’organisme vous a remis. C’est une bonne idée de conserver tous les documents relatifs au paiement comme preuve additionnelle de votre don. Si vous contribuez à un organisme caritatif au travail, cette information apparaîtra sur votre T4 ou votre relevé 1. Si vous avez l’intention de soumettre vos déclarations en ligne, il est préférable de conserver vos documents pendant au moins 5 ans.

Frais médicaux

Si vous avez encouru des frais médicaux, conservez vos reçus et vos documents pour vous, votre conjoint ou les enfants nés après 1994. Consultez la liste complète des frais que vous pouvez déduire sur le site de l’ARC et sur le site de Revenu Québec.

Vous ne pouvez pas déduire les frais d’adhésion à des clubs sportifs, les appareils de contraception non prescrits, les tensiomètres et les chirurgies esthétiques, à moins qu’elles ne soient nécessaires à des fins médicales ou restauratrices, telles qu’une chirurgie visant à corriger une malformation liée à une anomalie congénitale, à une blessure corporelle résultant d’un accident ou d’un trauma, ou à une maladie qui défigure.

Quand vous demandez une déduction pour les dépenses d’autres personnes à charge, le montant doit dépasse 2 052 $ ou 3 % du revenu de la personne à charge pour que vous en bénéficiez.