Astuces et conseils, Éducation, Familles, Habitation, Impôt, Propriétaires d'entreprise

Dix résolutions pour avoir une bonne situation financière pour la nouvelle année

Nous le faisons tous.  Nous créons cette liste d’améliorations que nous souhaitons apporter à nos vies, que nous ne commençons à appliquer que le 1er janvier (et qui en général ne dure que jusqu’au 31 janvier).  J’en suis aussi coupable que n’importe qui, donc afin de tromper le quotidien, (nous ne parlons pas de perte de poids ou du grand amour) considérons certaines résolutions que nous pouvons prendre, et tenir toute l’année, en ce qui concerne notre argent.

Prenons la résolution de…

  1. Mieux surveiller nos finances : Plusieurs d’entre nous ont du mal à vivre de chèque de paie en chèque de paie et parfois il ne s’agit que de surveiller nos dépenses.  Pensez à un journal financier, plutôt qu’à un journal alimentaire. Une feuille de calcul pour surveiller l’argent qui rentre et l’argent qui sort vous aidera à voir ce dont vous disposez pour chaque période de paie et à planifier le futur et tout remboursement de dette.
  2. Produire notre déclaration à temps : Plusieurs personnes craignent le « fisc », aussi appelé l’ARC, mais ce n’est pas nécessaire. Si vous suivez les règles établies pour vous en tant que contribuable, il n’y a rien à craindre.  Même si vous ne pouvez pas payer votre montant d’impôt à temps, vous devez produire votre déclaration à temps. La production tardive de votre déclaration peut entraîner des conséquences plus lourdes.  Produisez votre déclaration et discutez avec l’ARC d’un programme de paiement si la facture est plus élevée que ce vous pouvez vous permettre d’ici la date limite du 30 avril. Communiquez directement avec eux, n’ignorez pas le problème et n’attendez pas qu’ils communiquent avec vous.
  3. Profiter des crédits d’impôt : Est-ce que vous maximisez les crédits d’impôt et les déductions auxquels vous avez droit selon votre situation personnelle?  Des choses comme les crédits pour garde d’enfant, les déménagements ou les déplacements pour soins médicaux, et simplement demander le remboursement de la TPS/TVH ou la Prestation Trillium (si vous êtes en Ontario). La situation de chacun est différente et, selon la vôtre, vous pourriez être en train de passer à côté de quelque chose sans le savoir. Les changements de situation personnelle affectent nos impôts et si vous vous sentez submergé, optez pour TurboImpôt en direct Revue-conseils et obtenez une aide et des conseils illimités tout en faisant vos impôts, plus une révision finale avant de produire votre déclaration.  Vous pouvez aussi choisir le service complet de TurboImpôt en direct pour que l’un de nos experts remplisse votre déclaration du début à la fin.
  4. Acheter une nouvelle maison : Il s’agit d’un pas de géant, mais comment le faire?  Est-ce que vous économisez de l’argent ou espérez une aubaine? Si l’argent vous retient, vous pouvez envisager le Régime d’accession à la propriété qui vous permettra de retirer jusqu’à 35 000 $ de vos REER pour construire ou acheter une maison admissible.  S’il ne s’agit pas d’une option pour vous, peut-être que vous n’avez pas les fonds dans vos REER, alors vous devez travailler sur votre budget et créer un plan afin de mettre de l’argent de côté à chaque paie pour cet acompte. Soyez conscient de ce que vous pouvez vous permettre de payer et pas seulement de ce que la banque est prête à vous avancer.  Si vous achetez, n’oubliez pas le Crédit d’impôt pour l’achat d’une habitation allant jusqu’à 5 000 $, si vous êtes admissible.
  5. Retourner à l’école : Repoussez-vous constamment l’entrée ou le retour à l’école ou le suivi d’une formation?  Cela pourrait être votre année. Nous avons des crédits d’impôt pour les frais de scolarité disponibles au fédéral pour les frais d’éducation postsecondaire et de formation professionnelle auxquels vous pourriez être admissible.  L’ARC a un régime d’encouragement à l’éducation permanente qui vous permet de retirer de l’argent de vos REER pour payer des études à temps plein, si vous êtes admissible. La nouvelle prestation de formation du Canada fournit un crédit d’impôt remboursable, 250 $ par année (qui peut s’accumuler jusqu’à un plafond de 5 000 $), du soutien concernant l’AE et même des dispositions relatives aux congés pour permettre aux travailleurs de s’absenter pour de la formation tout en conservant leur sécurité d’emploi.
  6. Démarrer une entreprise : S’agit-il de l’année où vous utiliserez cette idée géniale afin de vous développer par vous-même?  Une fois que vous savez ce que vous voulez vendre, assurez-vous de comprendre ce que diriger une entreprise signifie pour vous, financièrement. Vous avez besoin de fonds de démarrage et vous devez planifier ce pour quoi vous allez les utiliser.  En tant que propriétaire unique, il n’y a aucune différence entre vous et votre entreprise en ce qui concerne vos impôts; elle est intégrée à la même déclaration de revenus générale (T1). Tous les revenus doivent être déclarés par vous sur votre déclaration, cependant, il y a plusieurs déductions que vous pouvez appliquer pour diminuer le fardeau des impôts.  Être conscient de cela durant la phase de démarrage sera très utile pendant la période des impôts. Surveillez tout au long de l’année, en utilisant par exemple QuickBooks Travailleur autonome, et lorsque la période de production des déclarations de revenus arrivera, vous serez prêt à tout envoyer dans TurboImpôt Travailleur autonome et à produire vos déclarations facilement.
  7. Vivre selon nos moyens : Il s’agit d’une résolution difficile, mais combien nécessaire pour nous tous.  Il est facile de se retrouver pris dans les dépenses et d’en faire trop, surtout pendant la période des Fêtes. Si les factures s’accumulent au début de l’année ou durant la période des impôts, cela signifie que vous devez mieux planifier durant l’année afin d’éviter que la période des Fêtes ne devienne un moment stressant. Mettez un peu d’argent de côté chaque mois et il sera prêt lorsque vous en aurez besoin, ou peut-être devriez-vous profiter de cette année pour travailler sur le remboursement de vos dettes. Planifiez et soyez préparé.
  8. Traiter nos problèmes de santé : Nous espérons que vous resterez en santé cette année, mais pour plusieurs, ce ne sera pas le cas, ou alors un proche deviendra handicapé ou gravement malade.  C’est une idée effrayante, mais réaliste puisque notre population vieillit. Vous pouvez obtenir de l’aide financière grâce à des crédits d’impôt non remboursables pour lesquels vous pourriez devenir admissible selon la personne affectée (vous ou une personne à charge) et le handicap ou l’infirmité.
  9. Prendre de l’avance sur nos impôts : Je dois souligner deux points clés ici.
    1. D’abord, n’ignorez plus les enveloppes brunes.  Oui, nous savons tous de qui elles proviennent, mais la plupart du temps, il ne s’agit que d’un relevé ou d’un avis de cotisation.  Cependant, s’il devait y avoir un problème, c’est ainsi que vous en serez averti et l’ignorer ne fera pas disparaître le problème, cela pourrait même l’aggraver. Prenez le contrôle de la situation avant qu’elle ne prenne la relève.
    2. Si vous constatez que vous devez des impôts chaque année, ou que vous avez un boulot d’appoint où vous gagnez un peu d’argent supplémentaire pour lequel vous n’êtes pas encore imposé, envisagez la possibilité de demander à votre employeur de prélever un montant supplémentaire de votre paie.  Vous devez remplir un nouveau formulaire TD1 et lui annoncer le montant, mais cela permettra d’atténuer la douleur si vous ne voyez même pas le montant arriver dans votre compte bancaire plutôt que de devoir le débourser plus tard.
  10. Tenir ces résolutions même après la fin du mois de janvier : Apparemment, 80 % d’entre nous tiennent nos résolutions seulement pendant six semaines.  Faites une différence cette année pour vous-même, surtout si vous avez ces objectifs à long terme.  Vous en êtes capable, et d’ailleurs, c’est parfois plus simple que de perdre ces 5 derniers kilos.

 

Bonne chance avec vos résolutions et nous vous souhaitons une bonne et heureuse année!