Astuces et conseils

Une augmentation de salaire aura-t-elle une incidence sur vos impôts?

Si vous avez reçu une augmentation de salaire cette année, félicitations! Tout le monde aime être récompensé pour ses efforts. Mais quelles ramifications fiscales découlent de cet argent supplémentaire? Que pouvez-vous faire pour éviter d’être pénalisé au temps des impôts? Voyons l’effet de votre augmentation sur vos impôts.

Augmentation de salaire : vous-même

Selon le montant de votre hausse salariale, vous ne verrez peut-être pas de différence sur votre résultat net au temps des impôts. Comme votre salaire augmente, vos déductions fiscales devraient aussi augmenter. Le revenu résultant de l’augmentation pourrait vous placer dans une tranche d’imposition supérieure. Ne vous en faites, c’est moins pire que vous ne le pensez.

Il existe une idée fausse concernant les taux d’imposition selon laquelle vous devez payer un taux d’imposition plus élevé sur TOUS vos revenus dès que vous passez à la tranche supérieure. En réalité, ce n’est pas le cas. Au Canada, le régime fiscal comporte différents niveaux. En voici un exemple :

  • L’évaluation annuelle de Nicolas lui a permis d’obtenir une augmentation de 2 $ de l’heure. Son revenu en 2016, avant son augmentation, était de 43 000 $. En 2017, il s’attend à recevoir autour de 47 000 $.
  • La tranche d’imposition la moins élevée pour 2017 est juste en dessous de 46 000 $. Cela signifie qu’un taux d’imposition de 15 % sera appliqué aux premiers 46 000 $. Pour l’année 2017, Nicolas se situe dans la tranche d’imposition supérieure, celle dont le taux est de 20,5 %.
  • Cela ne signifie pas que TOUTE LA SOMME DE 47 000 $ est imposée à 20,5 % – seulement le montant dépassant la première tranche d’imposition. Les premiers 46 000 $ demeurent imposés au taux le plus bas.
  • Résultat – L’augmentation de 4 000 $ par année de Nick ne fait pas beaucoup de différence au temps des impôts. Son service de paie devrait déduire les montants appropriés sur son chèque hebdomadaire pour couvrir la petite augmentation. Il pourrait même ne pas voir la différence dans sa déclaration de revenus.

Augmentation de salaire : conjoint

Si votre conjoint reçoit une hausse salariale et si vous avez déjà déclaré le montant du conjoint, votre réclamation peut diminuer lors de la prochaine déclaration. Le revenu est déduit pour chaque dollar du crédit.

Augmentation de salaire : personne à charge

Tout comme dans le cas du conjoint, le montant pour une personne à charge admissible a un effet sur son revenu. Si vous êtes un chef de famille monoparentale et que votre adolescent commence à gagner plus d’argent, vous verrez également un crédit un peu moindre au temps des impôts.

Les effets sur d’autres crédits et prestations

Une augmentation du revenu imposable pourrait avoir d’autres conséquences fiscales. Selon le montant de l’augmentation, votre revenu peut dépasser la limite pour des crédits tels que le montant en raison de l’âge. De plus, le crédit pour frais médicaux exempte les premiers 3 % de votre revenu comme une déduction. Si votre paie augmente, votre seuil de 3 % s’élèvera également.

La plupart des programmes de prestations tels que la prestation fiscale canadienne pour enfants, le remboursement de la TPS/TVH, la prestation Trillium de l’Ontario et la prestation de la sécurité de la vieillesse ont eux aussi des limites de revenu. Même si ces crédits ne sont pas recalculés avant le mois de juillet suivant, votre hausse de salaire peut entraîner la réduction du paiement ou l’exclusion complète de la prestation.

Des options s’offrent à vous

Si votre situation fiscale change, vos déductions salariales devraient aussi changer. Si vous avez accepté un emploi secondaire ou si vous n’avez plus droit à certains crédits (comme les frais de scolarité), demandez au représentant de la paie d’accroître les déductions d’impôt sur votre paie. En remplissant un nouveau Formulaire TD1, Déclaration des crédits d’impôt personnels, vous pouvez mettre en banque quelques dollars de plus sur chaque paie pour réduire votre facture d’impôt le printemps prochain.

Pour atténuer votre fardeau fiscal, réduisez votre revenu imposable ou augmentez vos crédits. Pensez à utiliser votre augmentation de salaire pour acheter des REER. Vous avez jusqu’à la fin du mois de février pour contribuer si vous désirez déduire la contribution sur votre déclaration de revenus. Vous pouvez aussi donner une partie de votre augmentation à un organisme de bienfaisance enregistré. Demandez des renseignements concernant les dons par paiements retenus à la source à votre représentant du service de paie.

Références

Agence du revenu du Canada : 2017 Déclaration des crédits d’impôt personnels