Non classifié(e)

REER et déclaration de revenus : l’effet sur l’impôt à payer

Par Jennifer Gorman, ImpôtRapide

La plupart des Canadiens savent qu’investir dans un REER est un excellent moyen de planifier sa retraite. En cotisant à un REER, vous contribuez à votre stabilité financière future. Qui ne voudrait pas d’un mode de vie confortable après avoir travaillé pendant toute une vie? Les REER présentent également un avantage immédiat en ce qui concerne votre déclaration de revenus.

Les sommes versées à votre REER réduisent votre revenu net. En effet, la somme que vous investissez dans votre avenir par l’intermédiaire de votre REER vous donne droit à un allégement fiscal immédiat, parce que les cotisations à un REER sont saisies à la ligne 208 de votre déclaration, à savoir la section utilisée pour déterminer votre revenu net. Plus votre revenu net est bas, moins vous avez à payer d’impôt sur le revenu.

Par exemple, Jean-François a gagné 65 000 $ l’an passé. Le service de paie a bien fait son travail et a déduit le montant approprié d’impôt sur le revenu, de primes du Régime de pensions du Canada et de primes d’assurance-emploi. À ce stade, la situation fiscale de Jean-François est saine. Il ne doit rien et il ne recevra aucun remboursement.

Si Jean-François cotise 5 000 $ à un REER, il commencera non seulement à se constituer une épargne-retraite, mais il bénéficiera également d’un remboursement d’impôt, puisque son revenu net aux fins de l’impôt sera réduit de 5 000 $. Le montant de ce remboursement varie en fonction du lieu de résidence de chaque contribuable, car le taux d’imposition de chaque province est différent. Par exemple, si Jean-François vit en Ontario, son remboursement d’impôt s’élèvera à environ 1 500 $.

Voici une autre bonne nouvelle pour Jean-François : les gains provenant de ses cotisations à un REER sont soumis à une imposition différée. Cela signifie que les cotisations de Jean-François peuvent croître dans son compte REER et qu’il ne paiera pas d’impôt sur ses cotisations jusqu’à ce qu’il les retire. Par exemple, si Jean-François décide d’investir ses 5 000 $ dans des obligations à intérêt régulier, il déclarera tous ses gains chaque année sur sa déclaration de revenus et ceux-ci seront assujettis à l’impôt sur le revenu. En versant cette somme dans un REER, Jean-François ne paiera aucun impôt sur ses cotisations ni ses gains jusqu’à ce qu’il les retire. En outre, il est probable que Jean-François gagne moins d’argent une fois qu’il sera à la retraite. Si tel est le cas, il se situera dans une fourchette d’imposition inférieure et paiera encore moins d’impôt.

Les REER proposent également à Jean-François des avantages dont il peut bénéficier avant la retraite. S’il veut acheter sa première maison, il peut retirer jusqu’à 25 000 $ par l’entremise du Régime d’accession à la propriété. S’il veut reprendre ses études ou suivre une formation, le Régime d’encouragement à l’éducation permanente peut l’y aider. Ces deux programmes permettent à Jean-François d’effectuer des retraits de son REER en franchise d’impôt, pourvu que le versement de ses cotisations suive le calendrier de remboursement établi par l’Agence du revenu du Canada.

ImpôtRapide propose un outil très efficace pour estimer la somme que vous gagnerez sur votre déclaration de revenus en cotisant à un REER. En entrant simplement votre province de résidence, votre revenu et l’impôt retenu, puis en choisissant un montant de cotisation à un REER, vous pouvez voir l’effet sur le résultat de votre déclaration fiscale.

Et vous avez encore le temps. L’Agence du revenu du Canada permet aux contribuables d’utiliser les cotisations à un REER faites dans les 60 premiers jours de l’année courante sur leur déclaration de revenus de l’année précédente. Cela signifie qu’après avoir déterminé le montant idéal de votre contribution, vous avez encore jusqu’au 29 février 2016 pour cotiser et en tenir compte dans votre déclaration de 2015.

 

À propos de Jennifer Gorman :

Jennifer est une experte en impôt au sein de l’équipe de soutien à la clientèle d’ImpôtRapide. Elle possède plus de 20 années d’expérience en la préparation de déclarations de revenus. Elle aime donner des ateliers tous les ans destinés aux aînés et aux étudiants dans sa ville natale à Terre-Neuve pour leur apprendre comment utiliser ImpôtRapide dans la préparation de leurs propres déclarations.