Crédits et déductions

Comment déduire le kilométrage si vous êtes un travailleur indépendant

Lorsque vous êtes un travailleur indépendant, l’Agence du revenu du Canada vous permet de déduire le kilométrage ou le nombre de kilomètres parcourus par votre véhicule pour des activités professionnelles. Afin de calculer votre déduction correctement, vous devrez effectuer le suivi de vos déplacements durant l’année et conserver tous les reçus relatifs au véhicule. Lorsque vous produisez vos déclarations, vous n’aurez pas à joindre ces documents. Toutefois, vous devez les conserver avec vos dossiers d’impôt au cas où l’ARC vous demandait comment vous avez calculé votre déduction.

Si vous utilisez votre véhicule à des fins commerciales, vous pourriez obtenir une déduction des kilomètres parcourus.

Si vous utilisez votre véhicule à des fins commerciales, vous pourriez obtenir une déduction des kilomètres parcourus.


Registre complet

La pierre angulaire de votre déduction des frais kilométriques est bien évidemment votre kilométrage. Si vous demandez cette déduction, l’ARC vous oblige à tenir un registre complet consignant vos déplacements. Votre registre doit mentionner le kilométrage indiqué au compteur au premier jour de l’année d’imposition (ou celui au premier jour au cours duquel vous avez décidé d’utiliser votre véhicule à des fins commerciales), ainsi que le kilométrage indiqué au compteur au dernier jour de l’année d’imposition. Ensuite, pour chaque déplacement, inscrivez la date, le kilométrage indiqué lorsque vous commencez et achevez un déplacement, l’adresse ou la destination de votre déplacement et le motif d’affaires du voyage. « Tenir un registre n’est pas une option, c’est une exigence. La simple estimation de votre kilométrage ne suffit pas. Vous devez disposer d’un justificatif pour votre déduction au cas où on vous le demanderait et malheureusement, les estimations ne sont pas des preuves d’audit », déclare Darryl Francis, professionnel de l’impôt à Vancouver.


Calcul de la déduction de votre kilométrage

Le calcul de la déduction de votre kilométrage n’est pas difficile si vous tenez des dossiers exacts dans votre registre. Vous aurez besoin des deux sommes suivantes : le total de kilomètres parcourus au cours de l’année, ainsi que le total de kilomètres parcourus à des fins commerciales. Une fois que vous disposez de ces deux chiffres, il vous suffit de les entrer dans la formule de l’ARC afin de calculer la déduction de votre kilométrage. Vous pouvez déduire le montant total des dépenses admissibles pour la voiture (pour le temps que vous avez passé à utiliser le véhicule à des fins professionnelles). Ainsi, si vous avez dépensé au total 5 000 $ pour la voiture (immatriculation et enregistrement, assurance, entretien, etc.) et parcouru 16 093 km à des fins commerciales sur un total de 32 187 km pour l’année, votre déduction pour les dépenses du véhicule serait de 2 500 $.


Autres dépenses déductibles

Outre le kilométrage, l’ARC permet également aux travailleurs indépendants d’ajouter d’autres frais de véhicule à moteur à la déduction totale des véhicules à moteur. Les frais supplémentaires comprennent le carburant, les droits d’immatriculation et d’enregistrement, l’assurance, les frais de location, l’entretien et les réparations. Comme pour la déduction de votre kilométrage, vous pouvez uniquement demander la déduction des frais associés à vos déplacements d’affaires. Concernant certains frais, tels que l’entretien et les réparations, vous ne pourrez peut-être pas déterminer directement le coût lié à votre usage professionnel. Dans ce cas, vous devez appliquer à ces autres coûts le pourcentage que vous utilisez dans vos calculs de kilométrage.

Enfin, vous pouvez déduire le montant des paiements de location pour un véhicule que vous avez utilisé à des fins commerciales. Toutefois, le montant que vous pouvez déduire des frais de location est plafonné si vous utilisez une voiture de tourisme. Le site de l’ARC dispose d’un calculateur pour estimer le maximum déductible des frais de location; et bien évidemment, le logiciel TurboImpôt effectue ce calcul automatiquement pour vous en fonction des infos que vous avez saisies.


Déduction pour amortissement

La déduction pour amortissement ou DPA est une méthode de recouvrement des coûts qui vous permet de récupérer le coût physique de votre véhicule. Même si vous ne pouvez pas déduire la totalité des coûts en un an, l’ARC vous permet d’en déduire une petite partie chaque année par l’intermédiaire de la DPA. Cela reflète également la valeur d’amortissement de votre propriété au fil du temps.


Mentions de source

  • Maria Teijeiro/Digital Vision/Getty Images